AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discussion autour d'un verre [Fe Julian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie Lousiane
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 354
 g e : 39
H u m e u r : magnifiquement bien
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 26/06/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Ven 16 Jan - 0:41

Julie venait de sortir de la réunion qui venait de se dérouler au quartier générale de l'ordre du Phénix, elle n'était pas fatiguée du tout et pour se donner du courage avant sa mission à Poudlard, elle transplana directement sur le chemin de traverse, un bon verre de whisky pur feu, lui ferait du bien, en plus de ça elle n'arrêtait pas de penser à ce bel homme qui lui avait sauvé la vie quelques jours auparavant.
Mais juste avant de rentre dans le pub, elle entendit derrière elle, un pop sonore, en se retournant elle vit devant elle le jeune homme qui était arrivé en retard à la réunion.

Julie était toujours en train de chercher dans sa mémoire où elle avait bien put rencontrer cet homme, mais impossible de se rappeler, elle resta planté là à le dévisager, oh, et puis zut, pourquoi ne pas lui demander franchement et même lui proposer un verre en sa compagnie, au moins ils auraient un sujet de conversation, la réunion.

Se passant la langue sur ses lèvres sèches, Julie prit la parole :


-Voulez-vous vous joindre à moi pour boire un verre, nous pourrions parler de la réunion ? Au faite je suis Julie Lousiane infirmière à Poudlard, bonsoir, nous n'avons pas eut le temps de nous présenter l'un à l'autre.

Cet homme avait un charme fou, mais pas autant que son sauveur d'un soir, qu'elle n'arrivait toujours pas à enlever de son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-validees-f13/in
Julian Rosenberg
Neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 39
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 30/12/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 3200

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Ven 16 Jan - 17:09

La réunion de l'Ordre du Phénix s'était avérée tout aussi ennuyeuse, si ce n'est plus, que celle des mangemorts. Harry Potter avait changé ces dernières années, peut-être à cause de la gloire ou bien de la paix, ou bien était-ce simplement le fait d'avoir une famille ? Julian ne connaissait pas la cause mais il percevait, dans ses actions et dans ses paroles, un comportement plus atypique vis à vis de l'adolescent qui n'avait pas hésité à risquer sa vie face à Voldemort.

Les temps changent, les gens aussi. C'est une leçon dont tu comprendras bientôt le sens, Julian...

Laissant de côté ces paroles d'une autre époque, il transplana sur le chemin de traverse, avec pour unique désir celui de boire un verre au Chaudron Baveur. Malgré son poste plutôt élevé au ministère, le jeune Rosenberg n'était pas très connu de la population, ce qui lui laissait un relatif anonymat.

Alors qu'il allait entrer dans le pub, il aperçut une silhouette familière. Ce n'était autre que sa voisine lors de la réunion de l'Ordre, une jeune femme du nom de Julie, qui faisait office d'infirmière à Poudlard si ses souvenirs étaient bons.

Pour une raison inconnue, elle s'était mise à le dévisager, d'une manière plutôt étrange. N'arrivant pas bien à lire dans son regard ce qu'elle voulait de lui, il était sur le point de passer son chemin lorsqu'une voix féminine retentit à ses oreilles.


-Voulez-vous vous joindre à moi pour boire un verre, nous pourrions parler de la réunion ? Au faite je suis Julie Lousiane infirmière à Poudlard, bonsoir, nous n'avons pas eut le temps de nous présenter l'un à l'autre.

Le ministre regarda un instant la jeune femme, hésitant. Il finit par se retourner complètement vers elle, son visage gardant une éternelle neutralité avant que sa voix calme ne résonne à ses oreilles.

- Avec plaisir, miss Lousiane. Nous n'avons en effet pas beaucoup pu parler pendant cette... réunion, si on peut appeler ça ainsi. A propos, je m'appelle Julian Rosenberg, et je suis le ministre du Département des Créatures Magiques. Enchanté de faire votre connaissance.

Il avait terminé cette phrase avec un léger sourire flottant sur ses lèvres avant de lui indiquer une table de libre. Le jeune Rosenberg ne savait pas ce qui allait sortir de cette rencontre mais après tout, il n'avait pas grand chose à perdre. Tirant la chaise de la jeune femme pour lui permettre de s'asseoir, il alla prendre place à son tour en face d'elle avant de faire signe au serveur. Ce dernier sembla le reconnaître et acquiesça de la tête.

- Nous n'allons pas tarder à passer notre commande. En attendant dites-moi miss Lousiane, qu'est-ce qu'une jeune et jolie femme comme vous fait dans un endroit à cette heure-ci ? N'avez-vous donc pas un petit-ami à retrouver ?

Ayant prononcé ces paroles avec une pointe d'amusement, Julian observait son interlocutrice et la patience et l'intensité d'un chasseur qui guette sa proie. Le jeune Rosenberg était après tout autant un membre de l'Ordre qu'un mangemort, et si ses allégeances pour chacun des deux camps semblaient claires, peut-être que les deux leaders sous-estimaient l'intelligence d'un homme de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 354
 g e : 39
H u m e u r : magnifiquement bien
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 26/06/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Sam 17 Jan - 0:02

Après s'être présenté au jeune homme et lui demander si il était d'accord de boire un verre avec elle, il se retourna pour faire face à Julie, elle vit qu'il hésitait un instant, mais au bout d'une minute il prit la parole :

- Avec plaisir, miss Lousiane. Nous n'avons en effet pas beaucoup pu parler pendant cette... réunion, si on peut appeler ça ainsi. A propos, je m'appelle Julian Rosenberg, et je suis le ministre du Département des Créatures Magiques. Enchanté de faire votre connaissance.

Voilà Julie venait de se rappeler où elle avait vu le jeune homme c'était au ministère de la magie lorsqu'elle avait été voir son ami Aaron Speeling, elle tendit la main vers Julian pour lui serrer.

-Moi de même , je suis enchantée de faire votre connaissance, c'est vrai que cette réunion était assez spéciale, mais parlons-en plutôt à l'intérieur, il fait froid.

En entrant dans le pub, Julian montra une table vide à la jeune femme, il la suivit de très prêt et tira la chaise de Julie pour qu'elle puisse s'asseoir, c'était un homme très galant. Il s'installa juste en face d'elle et prit la parole :

- Nous n'allons pas tarder à passer notre commande. En attendant dites-moi miss Lousiane, qu'est-ce qu'une jeune et jolie femme comme vous fait dans un endroit à cette heure-ci ? N'avez-vous donc pas un petit-ami à retrouver ?

La dernière phrase de Julian martela le tempes de Julie, une lueur de tristesse passa dans ses yeux, pourvu que le jeune home ne le remarque pas, c'était compliqué et elle n'avait pas le coeur à parler de son sauveur, elle ferma quelques secondes les yeux et en les ouvrant, elle parla d'une voix qui tremblait un peu.


-Pour répondre à vos questions cher Monsieur Rosenberg, je viens ici dés que je le peux, quand je ne suis pas à Poudlard bien sûr, j'ai me me retrouver seule devant u bon verre de Whisky pur feu..... Quand à mon petit ami........ C'est compliqué......

Les derniers mots lui avaient échappé, Julie ne voulait pas parler de sa vie privée, c'était déjà assez difficile comme ça, elle devait s'efforcer de ne pas penser à Bryan même si quand elle venait au Chaudron Baveur c'était surtout pour réussir à le revoir, elle avait apprit beaucoup de chose sur Mr Taylor, mais elle ne s'abaisserait pas à aller le voir, non, il ne fallait pas qu'elle montre ses sentiments.

Entendant la porte du pub s'ouvrir, Julie se tourna machinalement pour voir qui était entré, ce n'était qu'une vieille sorcière. Dépité elle se retourna vers Julian qui la dévisageait, il avait dut se rendre compte que quelque chose ne tournait pas rond chez elle.

Un large sourire s'afficha sur le visage de Julie, pourquoi penser à un homme quand un autre se tenait devant elle, et de plus il était très charmant, pour rompre ce silence elle déclara :


-Et vous Mr Rosenberg, personne ne vous attends chez vous ? Une femme, où une fiancée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-validees-f13/in
Julian Rosenberg
Neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 39
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 30/12/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 3200

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Dim 18 Jan - 18:38

-Pour répondre à vos questions cher Monsieur Rosenberg, je viens ici dés que je le peux, quand je ne suis pas à Poudlard bien sûr, j'ai me me retrouver seule devant u bon verre de Whisky pur feu..... Quand à mon petit ami........ C'est compliqué......

De part son don pour remarquer chaque changement d'expression chez ses interlocuteurs, Julian n'eut même pas besoin d'user de la légilimencie pour voir que la situation en question était particulièrement complexe. Le jeune Rosenberg ressentait un certain désir chez son interlocutrice mais aussi une sorte de barrière, comme si elle se retenait de céder à ses envies par peur de quelque chose...

Mais ses soucis semblèrent vite s'envoler car un sourire naquit sur ses lèvres carmin et elle rompit à nouveau le silence en lui renvoyant sa question.


-Et vous Mr Rosenberg, personne ne vous attends chez vous ? Une femme, où une fiancée ?

Le ministre ne put s'empêcher d'esquisser un sourire ironique et médita un instant sur la manière la plus courtoise de répondre à cette question. Prenant finalement une légère inspiration, il prit la parole d'une voix légèrement cynique.

- Pour répondre de manière globale à votre question... je me contenterais de dire que la vie d'un ministre jointe à celle d'un espion ne laisse pas beaucoup de temps pour trouver la femme idéale. Et même dans le cas où on la trouvait, par sa simple proximité avec moi, elle s'exposerait à une mort certaine...

Les yeux de l'agent double se voilèrent un instant, alors que le passé ressurgissait dans ses orbes noisette. Il chassa cependant bien vite ses idées noires et se décida à reprendre d'une manière moins tragique.

- Non, personne ne m'attends chez moi. Mon travail me prend beaucoup de temps et avec les réunions en plus, j'ai souvent tendance à davantage vivre la nuit que le jour. Il m'arrive de temps en temps de rencontrer de jolies femmes mais c'est le temps d'une nuit, rien de plus.

Le serveur arriva alors et connaissant apparemment Julian, lui demanda s'il souhaitait sa consommation habituelle. Le ministre se contenta d'acquiescer avec un sourire avant que le serveur ne reparte chercher leurs commandes. Entrecroisant ses doigts, il adressa un sourire amusé à son interlocutrice avant de s'exprimer d'un ton plus velouté.

- Mais dites-moi, miss Lousiane, quelle est donc cette situation à ce point compliquée qu'elle semblait vous préoccuper tout à l'heure ? J'aimerais bien savoir quel homme peut bien tourmenter une femme telle que vous sans état d'âme, c'est presque un crime capital...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 354
 g e : 39
H u m e u r : magnifiquement bien
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 26/06/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Mar 20 Jan - 1:10

Julian esquissa un sourire avant de répondre à la question que la jeune infirmière venait de lui poser, elle voulait également savoir si quelqu'un l'attendait chez lui, c'était plus de la curiosité qu'autre chose.
Il lui déclara ainsi qu'être ministre et espion de surcroît ne laissait pas le temps pour s'investir dans une relation sérieuse avec une femme et que si c'était le cas elle risquerait de mourir.

C'est vrai que son travail n'avait rien de réjouissant et lui prenait énormément de temps, mais il passait à côté de quelque chose de formidable. Avoir une personne que vous aimez et qui vous aime en retour c'était ça la vrai vie pour Julie.


- Non, personne ne m'attends chez moi. Mon travail me prend beaucoup de temps et avec les réunions en plus, j'ai souvent tendance à davantage vivre la nuit que le jour. Il m'arrive de temps en temps de rencontrer de jolies femmes mais c'est le temps d'une nuit, rien de plus.

-Oh !! Moi je ne suis pas pour ce genre de relation, à une époque je passais d'un homme à l'autre, mais il me manquais quelque chose d'essentiel, L'AMOUR !!!


La jeune infirmière ne put en dire plus car le serveur se tenait devant leur table et attendait que les deux jeunes gens commandent leurs boissons. Julian fit juste un geste positif de la tête quand le serveur lui demanda si il souhaitait sa boisson habituelle, puis il se tourna vers Julie qui lui commanda un verre de whisky pur feu.
Il faisait très froid à l'extérieur donc une boisson comme celle-ci réchaufferait le corps parcourut de frisson de Julie.

Elle ne comprenait pas très bien pourquoi elle n'avait jamais rencontré le jeune homme au chaudron baveur, pourtant il était un habitué des lieux et elle aussi, du moins depuis quelques semaines, mais peu importe, c'était comme ça. Ce jeune homme était vraiment de bonne compagnie.

Le serveur s'éloigna et Julian reporta son attention sur elle, avec un sourire sur les lèvres, il demanda d'une voix douce :


- Mais dites-moi, miss Lousiane, quelle est donc cette situation à ce point compliquée qu'elle semblait vous préoccuper tout à l'heure ? J'aimerais bien savoir quel homme peut bien tourmenter une femme telle que vous sans état d'âme, c'est presque un crime capital...


Et voilà elle qui ne voulait pas s'étaler sur sa vie privé, Julian venait de lui poser la question qui tue, elle ne savait pas quoi répondre, ce n'était pas la peine de mentir et de toute façon elle ne le pouvait pas, le mensonge elle en avait horreur.
Avec grande peine elle essaya de ne pas montrer les larmes qui pointaient auprès de ses paupières, elle ravala sa salive et tenta de regarder le jeune homme dans les yeux.


-Comme je vous l'ai dit tout à l'heure c'est une histoire compliqué, disons que cet homme m'a sauvé du noyade certaine et que je me suis prise d'affection pour lui, même peut-être un peu plus mais depuis ce fameux soir nous ne nous sommes pas revue. Je sais très bien où il travail et même d'autre chose mais je suis d'une timidité maladive et n'ose pas aller lui parler. Je ne sais pas du tout ce que lui ressent pour moi et ça m'empêche de dormir.
Vous le connaissait surement, il travail au ministère de la magie, c'est Monsieur Taylor, Bryan Taylor !!


Tentant de déceler une lueur quelconque dans les yeux du jeune ministre, Julie voulait en savoir plus sur Bryan c'était forcé qu'il devait se connaitre, oh, elle avait fait des pieds et des mains pour savoir où son sauveur d'un soir travaillait, et avec un peu d'habilitée elle avait réussit et aussi qu'il se rendait de temps en temps au chaudron baveur c'est pour ça qu'elle venait tous les soirs, mais à présent que devait t-elle faire ?
Devait t-elle aller le voir où attendre de le rencontrer une nouvelle fois, peut-être que Julian allait l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-validees-f13/in
Julian Rosenberg
Neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 39
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 30/12/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 3200

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Mar 20 Jan - 12:29

-Oh !! Moi je ne suis pas pour ce genre de relation, à une époque je passais d'un homme à l'autre, mais il me manquais quelque chose d'essentiel, L'AMOUR !!!

Et bien, voilà une jeune femme qui savait ce qu'elle voulait. L'amour... un sentiment merveilleux quand tout allait bien mais qui pouvait s'avérer désastreux quand tout dérapait. Combien de sorciers avaient-ils sombré dans la magie noire juste à cause d'une femme ? Même si dans le sens contraire, certains mages noirs avaient été en mesure de revenir vers la lumière pour l'amour d'un être cher.

Julian sut instantanément que sa seconde question avait suffi à percer ses défenses. Les larmes perlaient aux coins de ses yeux et son rythme cardiaque avait sensiblement accéléré. Le ministre fut presque surpris de ne pas entendre la jeune femme bégayer en prenant la parole tant elle paraissait agitée intérieurement.


-Comme je vous l'ai dit tout à l'heure c'est une histoire compliqué, disons que cet homme m'a sauvé du noyade certaine et que je me suis prise d'affection pour lui, même peut-être un peu plus mais depuis ce fameux soir nous ne nous sommes pas revue. Je sais très bien où il travail et même d'autre chose mais je suis d'une timidité maladive et n'ose pas aller lui parler. Je ne sais pas du tout ce que lui ressent pour moi et ça m'empêche de dormir.
Vous le connaissait surement, il travail au ministère de la magie, c'est Monsieur Taylor, Bryan Taylor !!


Le début de son récit semblait tout droit sorti d'un conte de fées. Le preux chevalier qui allait sauver une jeune femme en détresse et qui se contentait de sa gratitude et partait pour ne jamais la revoir. Certes, ce n'était pas une fin typique des contes moldus mais ça avait un certain sens.

Apparemment, Julie s'était prise d'une telle "affection" pour son sauveur qu'elle en avait fait des recherches pour essayer de le retrouver. Le nom qu'elle lui donna par la suite ancra cette histoire dans la réalité, avant qu'il n'esquisse un sourire amusé.

- Bryan Taylor ? Peu de gens ne le connaissent pas au Ministère et pour cause, il est Ministre du Département de la Coopération Magique Internationale. Je ne lui ai parlé qu'une fois ou deux mais je peux vous assurer que c'est quelqu'un d'honnête et de foncièrement gentil. Cela se ressent principalement dans les relations amicales qu'il entretient avec ses collègues autant qu'avec ses employés. Je me suis d'ailleurs toujours demandé comment il arrivait à créer une telle harmonie...

Entre temps, le serveur revint à leur table, déposant un Whisky Pur Feu devant la jeune femme et un Martini pour le ministre. Ce dernier porta tout naturellement le cocktail à ses lèvres et en savoura une gorgée. Puis il se décida à reprendre la parole, pour préciser son point de vue à la jeune femme.

- Je pense que vous ne devriez pas attendre qu'il vienne parce qu'il ne viendra pas. Bryan est le genre d'homme à faire ce qui lui semble juste sans rien attendre en retour. Si vous voulez, je peux vous faire entrer au ministère et vous organiser un... rendez-vous. Bon, c'est sûr que Bryan va me tuer après ça mais si ça se passe bien, il me félicitera peut-être. Dans les deux cas de figure, je suis persuadé que vous devriez tenter votre chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 354
 g e : 39
H u m e u r : magnifiquement bien
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 26/06/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Mer 21 Jan - 2:13

Julie regardait le jeune homme qui lui fit un sourire, de toute évidence il connaissait Bryan, elle était déjà un peu soulager que cette histoire le fasse sourire, elle prit un mouchoir dans sa poche et tamponna le coin de ses yeux humide avant d'écouter Julian.

- Bryan Taylor ? Peu de gens ne le connaissent pas au Ministère et pour cause, il est Ministre du Département de la Coopération Magique Internationale. Je ne lui ai parlé qu'une fois ou deux mais je peux vous assurer que c'est quelqu'un d'honnête et de foncièrement gentil. Cela se ressent principalement dans les relations amicales qu'il entretient avec ses collègues autant qu'avec ses employés. Je me suis d'ailleurs toujours demandé comment il arrivait à créer une telle harmonie...

Julian ne put terminer sa phrase car le serveur revint à leur table et déposa les boissons commandées un peu avant devant eux. Julie remarqua que le jeune homme avait commandé un Martini, elle prit son verre de whisky dans la main et le bu d'un trait, c'était surtout pour se donner du courage avant d'entendre la suite sur Bryan, elle était impatiente de connaître le fond de la pensée de son interlocuteur.

Mais avant qu'il ne reprenne la parole la jeune infirmière leva la main pour signifier au serveur qu'il devait lui ramener un autre verre de whisky pur feu.


- Je pense que vous ne devriez pas attendre qu'il vienne parce qu'il ne viendra pas. Bryan est le genre d'homme à faire ce qui lui semble juste sans rien attendre en retour. Si vous voulez, je peux vous faire entrer au ministère et vous organiser un... rendez-vous. Bon, c'est sûr que Bryan va me tuer après ça mais si ça se passe bien, il me félicitera peut-être. Dans les deux cas de figure, je suis persuadé que vous devriez tenter votre chance.

Fermant un instant les yeux, Julie ne s'aperçut pas que serveur était revenu pour lui ramener un nouveau verre rempli de liquide ambré, plongée dans ses pensées elle ne savait pas quoi répondre, devait t-elle accepter l'aide que lui offrait le jeune homme ? Où devait t-elle refuser et attendre en vain que son sauveur vienne vers elle ?

Rouvrant les yeux, elle regarda son verre de nouveau plein et refit le même geste que quelques minutes plus tôt, elle bu d'un trait le liquide qui lui réchauffa d'abord la gorge et ensuite s'éparpilla dans tout son corps.
La jeune infirmière posa ses yeux sur le jeune ministre et déclara :

-Je savais que Bryan était le ministre de la coopération magique international, comme je vous l'ai dit j'ai fais quelques recherche sur lui mais c'est la seule chose que j'ai réussit à apprendre, c'est un homme très mystérieux qui ne se fait pas remarquer du tout......... Pour votre proposition, je ne sais pas........ C'est très tentant et....... Et aller pourquoi pas, il faut que je me lance au moins je saurai ce qui en est et si rien ne se passe comme je le souhaite et bien je serais............... Libre, du moins je veux dire que je ne me torturai pas pour rien.

Julie avait parlé si vite qu'elle ne s'était pas rendu copte qu'elle était en train d'envoyer des signaux à Julian, il ne fallait pas qu'il se fasse de fausse idées, alors elle reprit vite la parole en parlant d'une de ses amie qui avait les mêmes besoins que lui.

-Vous m'avez dit tout à l'heure que vous ne vouliez pas de relations durable......... C'est à cause d'une femme ? Elle vous a trompé ? Elle est décédée ?
Pardon je suis un peu trop curieuse !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-validees-f13/in
Julian Rosenberg
Neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 39
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 30/12/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 3200

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Mer 21 Jan - 19:28

-Je savais que Bryan était le ministre de la coopération magique international, comme je vous l'ai dit j'ai fais quelques recherche sur lui mais c'est la seule chose que j'ai réussit à apprendre, c'est un homme très mystérieux qui ne se fait pas remarquer du tout......... Pour votre proposition, je ne sais pas........ C'est très tentant et....... Et aller pourquoi pas, il faut que je me lance au moins je saurai ce qui en est et si rien ne se passe comme je le souhaite et bien je serais............... Libre, du moins je veux dire que je ne me torturai pas pour rien.

Et dire qu'il lui avait fallu deux verres de Whisky Pur Feu et une bonne dose de courage pour accepter sa proposition. C'était forcément plus qu'un simple béguin à voir la manière dont elle semblait s'accrocher à lui. Quelque part, Julian ne put s'empêcher d'envier un peu Taylor, qui était aimé d'une femme si jolie et déterminée.

Toutefois, la seconde série de questions faillit le prendre au dépourvu, bien qu'aucune réaction ne fut lisible sur son visage lorsqu'elle les formula à voix haute.


-Vous m'avez dit tout à l'heure que vous ne vouliez pas de relations durable......... C'est à cause d'une femme ? Elle vous a trompé ? Elle est décédée ?
Pardon je suis un peu trop curieuse !!!!


Reposant lentement son verre sur la table, le jeune Rosenberg fixa son interlocutrice du regard, de ses deux yeux sombres et au regard si pénétrant. Nul besoin de légilimencie pour savoir que la question était des plus innocentes et qu'elle n'avait pas la moindre idée de ce qui lui était arrivé par le passé.

Comment aurait-elle su d'ailleurs ? C'était un des secrets les mieux gardés du jeune homme et pour un espion, cela signifiait quelque chose. Les personnes au courant se comptaient sur les doigts d'une main et ce n'était pas un sujet qu'il abordait souvent.

Il finit par esquisser un sourire énigmatique avant de prendre la parole d'un ton amusé.

- Peut-être un peu des deux, parfois je me prends à rêver que les choses aient tourné autrement... mais vous savez, mlle Lousiane, il y a une chose à laquelle je tiens énormément : la confiance. Je ne l'accorde pas facilement et une fois perdue, la personne en question ne la retrouvera jamais. Dans le cas présent... je me contenterais de dire qu'un choix devait être fait, un choix cornélien mais je ne l'ai jamais regretté.

Julian avait conscience que ses paroles sibyllines allaient laisser la jeune femme dans la plus grande confusion mais à voir ses joues déjà légèrement rougies et son regard un peu moins concentré, le ministre ne doutait pas qu'elle ait oublié ce genre de tirades d'ici le lendemain. Tout ce dont elle se souviendrait, c'était les informations sur le ministre de la CMI qu'elle aurait gagnées.

Alors qu'il buvait une nouvelle gorgée de son cocktail, le visage du jeune homme ne s'était toujours pas empourpré, et son regard demeurait aussi lucide et attentif que depuis qu'il avait mis les pieds dans le pub. L'alcool n'avait plus eu aucun effet sur lui depuis la mort de ses parents, et il n'en avait jamais trouvé la raison. C'était le plus souvent un avantage lors de ces certains dîners d'affaires, pendant lesquels ses interlocuteurs s'enivraient pendant qu'il restait aussi sobre et lucide que d'ordinaire.

Décidant de donner un petit coup de pouce à la jeune femme, le ministre reprit la parole d'un ton amical.

- Ce que je vais vous dire n'est connu que d'un très petit nombre de personnes et je ne l'ai su que très récemment. En effet, à la demande d'Harry, j'enquête également sur les principaux employés les plus influents du Ministère et Taylor n'y a pas échappé. Je n'ai rien trouvé de compromettant le concernant, juste un détail qu'il ne semble pas vouloir rendre publique...

Sachant qu'il avait captivé l'attention de son interlocutrice sans même avoir à lever les yeux ver elle, Julian reposa simplement son verre sur la table avant de s'exprimer de nouveau.

- Une fois par semaine, il se rend dans un petit orphelinat. La plupart des enfants sont sorciers et leurs parents ont le plus souvent été victimes d'attaques de mangemorts ou de "dégâts collatéraux" des Aurors. ça m'a intrigué et j'ai découvert que c'était Bryan qui avait racheté la bâtisse en ruines et avait financé sa remise à neuf. Il continue de subventionner activement l'orphelinat et voit les enfants lors de ses visites hebdomadaires.

Il fit une pause avant de tourner la tête vers elle, fixant la jeune femme de son regard à la fois pénétrant et envoûtant.

- Si vous voulez découvrir qui est vraiment Bryan Taylor, et l'approcher sans risque de vous heurter à son masque, venez le trouver pendant une de ses visites.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 354
 g e : 39
H u m e u r : magnifiquement bien
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 26/06/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Jeu 22 Jan - 0:23

Lorsque le jeune homme esquissa un sourire, Julie savait que sa question ne l'avait pas ébranlé plus que ça, à moins qu'il ne voulait pas le montrer. Julian posa son verre sur la table et prit la parole :

- Peut-être un peu des deux, parfois je me prends à rêver que les choses aient tourné autrement... mais vous savez, mlle Lousiane, il y a une chose à laquelle je tiens énormément : la confiance. Je ne l'accorde pas facilement et une fois perdue, la personne en question ne la retrouvera jamais. Dans le cas présent... je me contenterais de dire qu'un choix devait être fait, un choix cornélien mais je ne l'ai jamais regretté.

Elle était un peu comme lui, la confiance c'était l'une des choses les plus importante, elle aussi ne l'accordait pas facilement.
A cette évocation, elle repensa à son passé, elle avait donné sa confiance à un homme qu'elle avait follement aimait et il l'avait trahit et quelle trahison.
A l'époque Julie travaillait encore à Sainte Mangouste, elle avait passé pratiquement quarante huit heures aux urgence et lorsqu'elle était rentré chez elle dans la nuit, exténué, elle avait découvert son fiancé au lit avec une autre femme. Cela lui avait brisé le coeur et elle s'était promis de ne plus tomber dans le piège de l'amour, jusqu'au jour de sa rencontre avec Bryan.


Sortant de sa rêverie, Julie regarda Julian qui était en train de boire une nouvelle gorgée de son liquide ambré. Elle sortit un petit flacon de sa poche et en bu le contenu c'était une potion qu'elle avait mise au point pour ne pas ressentir les vapeurs de l'alcool qui se répandaient déjà dans tout son corps. D'ici quelques minutes elle redeviendrait aussi sobre que l'enfant qui vient de naître.
C'est alors qu'elle entendit la voix lointaine de Julian et elle fit un effort pour se concentrer de nouveau sur la conversation :



- Ce que je vais vous dire n'est connu que d'un très petit nombre de personnes et je ne l'ai su que très récemment. En effet, à la demande d'Harry, j'enquête également sur les principaux employés les plus influents du Ministère et Taylor n'y a pas échappé. Je n'ai rien trouvé de compromettant le concernant, juste un détail qu'il ne semble pas vouloir rendre publique...

Levant les yeux vers le jeune ministre, Julie écoutait avec beaucoup d'attention ce qu'il disait, donc Julian devait faire une enquête au sein même du ministère et Bryan était l'une des cibles, incroyable, alors lui aussi avait des choses à cacher et Julie ferait tout pour les découvrirent.

La jeune infirmière ouvrit la bouche pour prendre la parole, mais Julian fut plus rapide qu'elle :


- Une fois par semaine, il se rend dans un petit orphelinat. La plupart des enfants sont sorciers et leurs parents ont le plus souvent été victimes d'attaques de mangemorts ou de "dégâts collatéraux" des Aurors. ça m'a intrigué et j'ai découvert que c'était Bryan qui avait racheté la bâtisse en ruines et avait financé sa remise à neuf. Il continue de subventionner activement l'orphelinat et voit les enfants lors de ses visites hebdomadaires.


Alors là, Julie faillit tomber de sa chaise tellement la nouvelle était surprenante, c'est vrai qu'elle avait décelé quelque chose chez Bryan mais de là à s'occuper d'orphelins c'était incroyable.
Elle aussi aimait les enfants et avait même fait le connaissance d'une orpheline et s'était beaucoup attaché à elle.

La jeune infirmière avait hésité plusieurs fois de rentrer dans ce genre d'endroit pour adopter un de ces enfants, mais comme son travail lui prenait beaucoup trop de temps, elle n'avait pas franchis le pas.


- Si vous voulez découvrir qui est vraiment Bryan Taylor, et l'approcher sans risque de vous heurter à son masque, venez le trouver pendant une de ses visites.

Les yeux bleus-verts de Julie pétillaient de bonheur, c'était une idée formidable de pouvoir rencontrer de nouveau Bryan, de plus elle pourrait peut-être adopter un enfant où participer à leurs bien-être dans ce foyer.

-C'est vraiment très aimable à vous de m'aider ainsi, je ne sais comment vous remercier et en plus j'adore les enfants, je pourrais même faire un don conséquent pour eux. Dîtes-moi juste où se trouve cet endroit et surtout quand Bryan devrait s'y trouver.


Julie fut transportée de joie et des petites étincelles illuminèrent ses yeux, à l'idée de revoir Bryan, elle pouvait voir son visage comme s'il était en face d'elle. Ses traits réguliers, ses yeux bleus, ses longs cils, les petits plis au coin de ses paupières, son sourire charmeur, le dessin net de ses lèvres et son menton volontaire.
Un large sourire envahit le visage de la jeune femme puis elle reprit contenance et parla d'une voix chaleureuse :


-Dîtes-moi Monsieur Rosenberg, votre vie vous satisfait comme elle est ?
Je sais que ce ne sont pas mes affaires mais je voudrais vous aider comme vous venez de la faire avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-validees-f13/in
Julian Rosenberg
Neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 39
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 30/12/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 3200

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Ven 23 Jan - 18:03

-C'est vraiment très aimable à vous de m'aider ainsi, je ne sais comment vous remercier et en plus j'adore les enfants, je pourrais même faire un don conséquent pour eux. Dîtes-moi juste où se trouve cet endroit et surtout quand Bryan devrait s'y trouver.

Les yeux de l'infirmière brillaient de mille feux alors qu'elle lui disait ça. Julian percevait l'espoir se rallumer dans ses prunelles bleu vert tel une étincelle qui aurait rallumé une torche. Maintenant, le ministre était sûr que la jeune femme irait voir son collègue d'ici peu.

D'ailleurs, il arrivait presque à voir l'avenir qui en découlerait. C'est comme de regarder un film moldu en devinant d'avance le dénouement, juste grâce aux indices laissés pendant l'intrigue. Julie était sans doute beaucoup plus attachée à Bryan qu'elle ne l'était par rapport à l'Ordre, surtout après le manque flagrant de confiance que le Chef de l'Ordre avait manifesté à l'égard de ses suivants.

Bryan, en revanche... était quelqu'un de profondément loyal et déterminé, restant fidèle à une cause du moment qu'il savait que celle-ci était juste. Et oui, le jeune Rosenberg avait découvert d'autres petits détails, très subtiles mais compréhensibles pour quelqu'un qui connaissait la globalité de la situation. Toutefois, ni l'Ordre ni les mangemorts n'avaient été mis au courant, tout simplement parce que Julian appréciait l'homme et jugeait que celui-ci ne faisait rien de mal selon son point de vue.

Il ne restait plus qu'à voir si la jeune femme allait accepter de revoir ses allégeances ou bien si leur relation serait vouée à l'échec. Le ministre aurait préféré qu'elle marche, estimant que tous deux avaient droit au bonheur. Malheureusement, le destin est souvent bien cruel envers ceux qui s'aiment...


-Dîtes-moi Monsieur Rosenberg, votre vie vous satisfait comme elle est ? Je sais que ce ne sont pas mes affaires mais je voudrais vous aider comme vous venez de la faire avec moi.

Alors que l'infirmière lui adressait un large sourire et s'adressait à lui d'une voix chaleureuse, Julian prit un moment de réflexion avant de répondre. C'était presque une question existentielle qu'elle lui posait et très franchement, il se posait rarement des questions sur son propre bien-être.

Néanmoins, le fait qu'elle veuille l'aider partait d'un bon sentiment, probablement l'envie de lui rendre la joie qu'elle venait de lui donner par ses informations. Le jeune homme se contenta d'esquisser un léger sourire, avant de répondre de sa voix éternellement calme.

- C'est une délicate attention de votre part, miss Lousiane. Est-ce que m'a vie me satisfait ? Au premier abord, je suppose que je pourrais dire oui. J'ai un travail qui me plait mais de part ma fortune familiale, je suis à l'abri du besoin. Je joue un double jeu en faisant partie de deux groupes secrets dont l'un des plus grands objectifs est de détruire l'autre. Cependant...

A cet instant, le masque aurait pu se déchirer, et laisser voir le véritable visage de Julian Rosenberg. Toutefois, après avoir passé plus d'une décennie à dissimuler ses véritables sentiments, le masque qu'il portait en permanence était devenu comme une seconde peau, c'est pourquoi son visage ne changea pas d'expression lorsqu'il reprit la parole.

- Je n'ai ni femme, ni enfant, de même que j'ai renoncé à l'amour en général. A l'instar d'une poignée d'individus de ce pays, j'ai choisi de renoncer à mon bonheur personnel pour changer les choses et... dans une certaine mesure, assurer un avenir plus prometteur à la prochaine génération. Mais cela, ce n'est pas à moi de vous l'expliquer. S'il vous fait confiance, Bryan vous éclairera à ce sujet.

Il sortit ensuite un morceau de parchemin sur lequel il inscrivit l'adresse de l'orphelinat. Il préférait éviter que des oreilles indiscrètes puissent l'entendre, juste par habitude. Portant son verre à ses lèvres, il finit de vider son verre de Martini, tout en n'étant pas surpris de ne ressentir aucun effet. Parfois, c'était déprimant de constater que même l'alcool était incapable de soulager ce fardeau qu'il portait en permanence... mais c'était également un avantage dans d'autres situations donc il ne s'en plaignait pas.

- Soyez là-bas aux alentours de 9h, samedi. Sauf urgence, il ne rate jamais une occasion de leur rendre visite et il a sa petite routine. Néanmoins, je me dois de vous faire une petite mise en garde...

Et cette fois-ci, Julian plongea son regard sombre dans celui de son interlocutrice, lui faisant comprendre le sérieux de ses propos. Si elle était vraiment décidée à se plonger là-dedans, il fallait l'avertir un minimum de ce qui l'attendait.

- Bryan est quelqu'un de bien et il n'est pas apprécié que par ses collègues. Il a des amis, qui partagent sa vision du monde et se soucient de lui. Si vous veniez à le blesser d'une quelconque manière que ce soit, sachant que vous êtes une membre de l'Ordre du Phénix, les amis en question le prendraient comme une menace pour leur ami. Je vous suggère donc de laisser Potter et tout autre membre de l'Ordre en dehors de cette affaire, si vous ne voulez pas éviter des conséquences... tragiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 354
 g e : 39
H u m e u r : magnifiquement bien
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 26/06/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Sam 24 Jan - 3:18

Julie attendit la réponse du jeune homme, c'est normal à près tout d'aider une personne, surtout lorsque celle-ci l'aidait aussi. La jeune infirmière était comme ça, elle était généreuse et veillait aussi au bien-être des autres, c'était l'une de ses grandes qualité.
Elle vit Julian réfléchir un instant avant de parler du voix toujours aussi calme :


- C'est une délicate attention de votre part, miss Lousiane. Est-ce que m'a vie me satisfait ? Au premier abord, je suppose que je pourrais dire oui. J'ai un travail qui me plait mais de part ma fortune familiale, je suis à l'abri du besoin. Je joue un double jeu en faisant partie de deux groupes secrets dont l'un des plus grands objectifs est de détruire l'autre. Cependant...
Je n'ai ni femme, ni enfant, de même que j'ai renoncé à l'amour en général. A l'instar d'une poignée d'individus de ce pays, j'ai choisi de renoncer à mon bonheur personnel pour changer les choses et... dans une certaine mesure, assurer un avenir plus prometteur à la prochaine génération. Mais cela, ce n'est pas à moi de vous l'expliquer. S'il vous fait confiance, Bryan vous éclairera à ce sujet.


Alors là Julie était sur les fesses, le jeune homme ne voulait pas de famille et préférait sa vie comme elle était c'était incroyable, même impensable, comment vivre sans être aimé, où même sans personne à aimer, ça Julie ne pouvait pas le comprendre, c'est vrai qu'à un moment de sa vie la jeune femme ne voulait plus entendre parler des hommes. Pour elle ils étaient tous pareils, ils ne pensaient qu'à eux, c'est pour cela qu'elle avait joué aussi avec certains d'entre eux.

Mais pour Bryan c'était différent, il lui avait sauvé la vie et elle avait senti quelque chose passé entre eux, mais elle n'aurait su dire quoi.......


-Je n'arrive pas à comprendre comment on peut vivre sans amour, c'est votre vie bien sûr mais moi je ne pourrais pas sacrifier toute mon existence à mon travail, j'ai besoin d'affection et d'amour.... c'est vrai que c'est très courageux de votre part mais une fois la guerre finit, que deviendrez-vous ? Un vieux monsieur seul ? Pensez-y quand même......


Julie remarqua que le jeune ministre sortait un parchemin de sa poche et y nota quelque chose, puis il se pencha vers la jeune infirmière pour lui tendre :

- Soyez là-bas aux alentours de 9h, samedi. Sauf urgence, il ne rate jamais une occasion de leur rendre visite et il a sa petite routine. Néanmoins, je me dois de vous faire une petite mise en garde...

Sur le morceau de parchemin se trouvait l'adresse de l'orphelinat, ce n'était pas très loin. Julie releva la tête et remarqua que le jeune homme avait plongé ses yeux dans les siens, comme pour lui faire comprendre que ce qu'il allait lui dire était de la plus haute importance, elle maintient ses yeux fixés aux siens et hocha la tête positivement pour montrer qu'elle avait bien comprit, puis Julian reprit la parole d'un voix très sérieuse :


- Bryan est quelqu'un de bien et il n'est pas apprécié que par ses collègues. Il a des amis, qui partagent sa vision du monde et se soucient de lui. Si vous veniez à le blesser d'une quelconque manière que ce soit, sachant que vous êtes une membre de l'Ordre du Phénix, les amis en question le prendraient comme une menace pour leur ami. Je vous suggère donc de laisser Potter et tout autre membre de l'Ordre en dehors de cette affaire, si vous ne voulez pas éviter des conséquences... tragiques.

Pliant méticuleusement le parchemin, la jeune femme l'enfouit dans une des poche de sa cape, puis relevant les yeux elle lança un sourire et ajouta :

-Je sais bien que Bryan est votre ami et je peux vous garantir que je ne veux commettre aucun impers sur l'Ordre, de toute façon je ne suis plus sûr de vouloir rester avec eux, Harry n'assume pas sa tâche et ne fait rien pour faire avancer les choses. Vous êtes comme moi vous ne voulez pas vous soumettre à leur serment, je comprends. Pour Bryan jamais je ne lui ferait de mal, je suis beaucoup trop........ Enfin bref, si après notre entretient il ne veut plus me revoir je ne chercherai pas à le revoir, je ne veux pas lui apporter des ennuies.

Julie avait encore soif mais cette fois-ci elle commanda un thé à la menthe, cela la réchaufferait. Elle voulait poser une question à Julian mais connaissait-il assez Bryan pour lui répondre et de plus c'était assez personnel, et puis non, pourquoi l'importuner avec ça....

-Pourrais-je vous poser une question ? Il s'agit surtout des mangemorts, je me demande comment vous faîtes pour être dans les deux camps ? Etre un espion est un travail permanent, vous devez être très bon Occlumans et Legilimens non ?


Le serveur vient de nouveau à leur table pour déposer la tasse fumante de thé devant Julie, elle en but une gorgée et s'exprima de nouveau :

-Oh, je ne veux surtout pas que vous pensiez que je cherche des informations où autres, c'est surtout que je suis curieuse de nature......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-validees-f13/in
Julian Rosenberg
Neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 39
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 30/12/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 3200

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Jeu 29 Jan - 20:36

-Je n'arrive pas à comprendre comment on peut vivre sans amour, c'est votre vie bien sûr mais moi je ne pourrais pas sacrifier toute mon existence à mon travail, j'ai besoin d'affection et d'amour.... c'est vrai que c'est très courageux de votre part mais une fois la guerre finit, que deviendrez-vous ? Un vieux monsieur seul ? Pensez-y quand même......

Julian se contenta d'esquisser un léger sourire. Les pensées de l'infirmière étaient si limpides qu'elles se reflétaient sur son visage et surtout dans ses yeux. Le mode de vie du ministre était une façon de vivre impossible ne serait-ce qu'à imaginer pour elle. Le jeune Rosenberg ne pouvait pas l'en blâmer, il avait lui-même du mal à imaginer qu'il y ait une autre voie possible pour lui.

-Je sais bien que Bryan est votre ami et je peux vous garantir que je ne veux commettre aucun impers sur l'Ordre, de toute façon je ne suis plus sûr de vouloir rester avec eux, Harry n'assume pas sa tâche et ne fait rien pour faire avancer les choses. Vous êtes comme moi vous ne voulez pas vous soumettre à leur serment, je comprends. Pour Bryan jamais je ne lui ferait de mal, je suis beaucoup trop........ Enfin bref, si après notre entretient il ne veut plus me revoir je ne chercherai pas à le revoir, je ne veux pas lui apporter des ennuies.

Elle était en train de changer d'opinion, lentement mais sûrement en ce qui concernait l'Ordre. En effet, Potter était loin d'être à la hauteur et ses décisions étaient plutôt grotesques ces derniers temps. Peut-être la paranoïa avait-elle pris le dessus chez lui? Difficile à dire mais en tout cas, l'impact de ses mauvaises décisions commençait à devenir suffisamment visible pour que les membres autres que ceux faisant partie de sa famille se rendent compte qu'il était temps de changer d'air.

Il fut néanmoins rassuré de savoir que la jeune femme ne voulait aucun mal à Taylor, et fut presque surpris de la voir commander un thé. En ce qui concernait Julian, ce dernier n'avait plus vraiment soif. Il se contenta donc d'observer la jeune femme hésiter une nouvelle fois avant qu'elle ne se décide à reprendre la parole.


-Pourrais-je vous poser une question ? Il s'agit surtout des mangemorts, je me demande comment vous faîtes pour être dans les deux camps ? Etre un espion est un travail permanent, vous devez être très bon Occlumans et Legilimens non ?

Les femmes ne cesseraient jamais d'impressionner et surtout de surprendre le ministre. Elles avaient cette capacité à changer de sujet avec une facilité déconcertante, tantôt en larmes et l'instant d'après tout à fait prêtes à revenir au business et aux questions pertinentes quoiqu'un tantinet personnelles.

Oui, voilà l'une des raisons annexes pour lesquelles amener une femme dans sa vie se révélerait dangereux. Les garder à distance de ses secrets en société était une chose mais leur dissimuler tout en tissant une relation intime en était une autre.


-Oh, je ne veux surtout pas que vous pensiez que je cherche des informations où autres, c'est surtout que je suis curieuse de nature......

Evidemment, juste de la curiosité... L'espace d'un instant, Julian se demanda si elle croyait vraiment ce qu'elle disait, avant de réaliser que c'était effectivement le cas. S'il était vrai que les femmes étaient trop complexes et diversifiées pour être classées selon des critères simples, il restait un aspect de leur nature qui restait relativement invariable.

La curiosité. Simple besoin compulsif de tout savoir chez certaines, ou bien précieux outil de manipulation pour d'autres. Rosenberg avait goûté les résultats de démasquer la véritable nature d'une femme et ça lui avait valu de passer à deux doigts de la mort. Il n'en avait toutefois gardé aucun ressentiment à l'égard de l'autre sexe, simplement une prudence naturelle à l'égard de celles dont la curiosité pouvait apparaître un peu trop... exacerbée à son sujet.

- Je ne m'attendais pas à ce que vous compreniez, miss Lousiane. Néanmoins pour répondre à votre question, je ne suis pas assez optimiste pour croire vivre jusqu'à l'âge de devenir un... "vieux monsieur seul", pour reprendre vos propres mots. Les espions ne sont pas vraiment le genre de personnes à "vivre vieux et avoir beaucoup d'enfants".

Il ne se dégageait aucun sarcasme ni aucune ironie des paroles du jeune homme, seulement un détachement et une neutralité assez impressionnantes. Oui, Julian savait qu'à un moment ou à un autre, la mort le rattraperait. Cela pourrait être les mangemorts, l'Ordre, le Ministère ou même un simple accident de balai mais on ne pouvait pas y échapper... et avec la voie qu'il avait choisie, le ministre encore moins que les autres.

- Je suis rassuré que vous ne compromettiez pas Bryan auprès de l'Ordre et si je ne l'exprimerai pas pendant un meeting, je trouve aussi que le comportement d'Harry est de plus en plus... éloigné de ce qu'on attend de lui. Venons-en maintenant au sujet sensible...

Il fit une pause, cherchant les mots adéquats à employer. Il ne parlait pas beaucoup de sa vie aux gens, et il était encore moins interrogé là-dessus. Julian représentait une utilité aussi bien pour les mangemorts que pour l'Ordre, mais rien d'autre qu'un outil et certainement pas un être humain. Il ne lui avait pas fallu beaucoup de temps pour le comprendre, au vu de l'ego démesuré de Potter et de ses amis proches, parfois rivalisant avec celui de la veuve noire...

- Etrangement, j'éprouve moins de difficulté à assister aux réunions des mangemorts qu'à celles de l'Ordre. En effet, je savais à quoi m'attendre et leurs façons de voir les choses ne me surprennent pas, là où celles de l'Ordre... ne sont pas souvent à la hauteur de mes espérances. C'est dans ces moments-là que je réalise qu'il n'y a pas vraiment de camp de la lumière et des ténèbres, mais juste deux organisations pas si différentes l'une que l'autre mais dont les actions se ressentent différemment.

Sachant qu'il était sûrement en train d'embrouiller les pensées de la jeune femme, il décida de lui expliquer plus clairement son point de vue sur la situation. Après tout, elle avait peut-être le potentiel de changer, et il aurait été dommage de passer à côté de cette opportunité.

- Ce que je veux dire, c'est que les mangemorts tuent des gens, hommes, femmes et enfants pour des questions puériles de pureté du sang. Mais d'un autre côté, l'Ordre a laissé faire pendant plusieurs décennies alors que la chute... non les deux chutes de Voldemort auraient dû les faire réagir. Le monde sorcier n'a pourtant presque pas changé et ça a été un jeu d'enfant pour la veuve de plonger la Grande Bretagne dans les ténèbres... ces mêmes ténèbres qui donnent sa raison d'être à l'Ordre. La lumière ne peut exister sans l'obscurité, et inversement.

Le jeune homme fit une nouvelle pause, scrutant discrètement les expressions de l'infirmière pour voir si elle le suivait. L'inaction de l'Ordre avait coûté la vie à de très nombreuses personnes, et pas seulement sur le sol britannique comme il l'avait appris il y a quelques temps. C'étaient des choses qui devaient changer, quel qu'en soit le prix.

- Il y a beaucoup à faire, miss Lousiane et je n'ai pas vocation à faire partie de cette affrontement interminable qui ne fait que causer chaque jour plus de victimes. Je ferai ce qui doit être fait, et nous verrons comment agirons ceux qui ne se revendiquent ni du bien, ni du mal, mais de l'évolution. Votre position et votre état d'esprit à ce sujet détermineront en partie l'issue de votre entrevue de samedi, c'est tout ce que je peux vous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 354
 g e : 39
H u m e u r : magnifiquement bien
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 26/06/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Sam 31 Jan - 20:35

Le jeune ministre écouta Julie avec attention, il ne l'interrompit pas une fois, même lorsque le serveur revint à leur table pour déposer une tasse de thé à la menthe pour la jeune infirmière, d'habitude sa solitude lui convenait parfaitement mais depuis qu'elle avait rencontré Bryan elle n'aimait plus être seule, et encore maintenant avec Julian elle passait un bon moment c'était vraiment un homme admirable qui savait écouter les autres et surtout ne les jugeait pas à leurs apparences c'était une très grande qualité.

Julie dut attendre un peu avant que le ministre ne prenne la parole, il devait sans doute réfléchir à ce qu'il allait dire :


- Je ne m'attendais pas à ce que vous compreniez, miss Lousiane. Néanmoins pour répondre à votre question, je ne suis pas assez optimiste pour croire vivre jusqu'à l'âge de devenir un... "vieux monsieur seul", pour reprendre vos propres mots. Les espions ne sont pas vraiment le genre de personnes à "vivre vieux et avoir beaucoup d'enfants".

Il venait de dire ça d'une voix calme et posé, mais après ces explications la jeune infirmière comprenait beaucoup mieux pourquoi le jeune homme ne voulait pas se lier avec une femme, il savait qu'il mourrait jeune et ne voulait pas laisser femme et enfants derrière lui, c'était logique.

-A présent je vous comprend mieux, vous ne voulez pas vous engager auprès d'une femme de peur de la laisser seule avec des enfants en bas âges elle serait veuve beaucoup trop vite, et je vous félicite d'avoir pris cette voie, vous avez la tête sur les épaules c'est une très grande qualité pour un espion, il sait qu'il peu perdre la vie à tout moment et vous n'avez pas peur de ça cela ce voit.


Ensuite Julian lui expliqua qu'il était rassuré qu'elle ne compromette pas Bryan à l'ordre du phénix, c'est vrai que Julie ne parlerait de Bryan à personne et encore moins à l'ordre. Le jeune homme lui dit aussi que pour lui Harry ne faisait pas le travail qu'on attendait de lui au moins Julian et Julie étaient d'accord sur ce point.

La jeune femme attendait la réponse à sa question et c'est à ce moment que Julian reprit la parole :

- Etrangement, j'éprouve moins de difficulté à assister aux réunions des mangemorts qu'à celles de l'Ordre. En effet, je savais à quoi m'attendre et leurs façons de voir les choses ne me surprennent pas, là où celles de l'Ordre... ne sont pas souvent à la hauteur de mes espérances. C'est dans ces moments-là que je réalise qu'il n'y a pas vraiment de camp de la lumière et des ténèbres, mais juste deux organisations pas si différentes l'une que l'autre mais dont les actions se ressentent différemment.


Bizarre Julie ne s'attendait pas du tout à ce genre de réponse c'était quand même assez évasif, comment comprendre ce que la jeune homme disait, il avait dut s'apercevoir qu'elle avait plissé ses yeux en signe de non compréhension car il déclara :


- Ce que je veux dire, c'est que les mangemorts tuent des gens, hommes, femmes et enfants pour des questions puériles de pureté du sang. Mais d'un autre côté, l'Ordre a laissé faire pendant plusieurs décennies alors que la chute... non les deux chutes de Voldemort auraient dû les faire réagir. Le monde sorcier n'a pourtant presque pas changé et ça a été un jeu d'enfant pour la veuve de plonger la Grande Bretagne dans les ténèbres... ces mêmes ténèbres qui donnent sa raison d'être à l'Ordre. La lumière ne peut exister sans l'obscurité, et inversement.

Un éclair de lucidité traversa l'esprit de Julie, oui elle comprenait tout à présent, c'était quand même assez évident, elle pensait que suivre les traces de ses parents était une bonne chose, mais à présent elle se rendait compte qu'elle avait été aveuglé par les belles paroles de sa famille.
Julian avait raison la lumière ne peux exister sans l'obscurité !!

C'était si simple L'ordre du phénix ne peux exister sans les Mangemorts, et vice versa, c'est vrai que l'ordre n'a rien fait de très spécial, apparemment elle veut que la guerre continue comme ça elle seras toujours là.
Mais Julie ne voulait plus faire partie de cette organisation, au début elle pensait que c'était à cause de Harry, car il ne faisait pas ce qu'on lui demandait, mais à présent elle voyait les choses différemment..


- Il y a beaucoup à faire, miss Lousiane et je n'ai pas vocation à faire partie de cette affrontement interminable qui ne fait que causer chaque jour plus de victimes. Je ferai ce qui doit être fait, et nous verrons comment agirons ceux qui ne se revendiquent ni du bien, ni du mal, mais de l'évolution. Votre position et votre état d'esprit à ce sujet détermineront en partie l'issue de votre entrevue de samedi, c'est tout ce que je peux vous dire.

En entendant la voix de Julian la jeune femme sortit de ses pensées, elle l'écouta toujours avec attention, comme si chaque parole à présent avait un nouveau sens.
Il avait raison, lui seul ne pouvait pas faire grand chose mais à plusieurs ont pouvait changer les choses, Julie but le restant de son thé et regarda de nouveau le jeune homme, une étincelle brillait dans les yeux de la jeune infirmière c'était une étincelle de compréhension, et elle savait que son interlocuteur avait réussit à lui ouvrir l'esprit.



-Je vous remercie beaucoup, à présent je sais exactement ce que je dois faire pour aider la communauté des sorciers à relever la tête, vous m'avez été d'un grand secours ce soir et je tiens aussi à m'excuser pour les questions assez personnelles que j'ai osé vous poser..........

Regardant sa belle montre, Julie s'aperçut qu'il était déjà tard, et de plus elle avait très faim, mais manger ici ne l'enchantait guère, elle préférait mille fois faire la cuisine elle-même, c'était un vrai cordon bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-validees-f13/in
Julian Rosenberg
Neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 39
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 30/12/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 3200

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Sam 14 Fév - 15:47

-Je vous remercie beaucoup, à présent je sais exactement ce que je dois faire pour aider la communauté des sorciers à relever la tête, vous m'avez été d'un grand secours ce soir et je tiens aussi à m'excuser pour les questions assez personnelles que j'ai osé vous poser..........

Julian se contenta d'esquisser un sourire. Cela lui apportait toujours un peu de réconfort de voir quelqu'un réaliser la véritable nature de l'Ordre ou des mangemorts. Bien qu'il y ait peu de chances de succès auprès des esclaves de la veuve noire, en raison de leur fanatisme et de leur soumissions complète à leur maîtresse, les membres de l'Ordre étaient parfois plus ouverts. Ou tout du moins l'étaient ceux qui n'étaient pas complètement obnubilés par leur foi en Harry Potter.

Se rappelant la précédente remarque de l'infirmière, le sourire de l'espion se fit légèrement plus ironique alors qu'il prenait la parole de nouveau.

- Sans être à ce point sentimental, disons simplement que je sais ce que c'est... de partir pour qu'à son retour, on trouve deux cercueils à la place de ses parents et de n'avoir que ses yeux pour pleurer leur perte... Je ne suis pas spécialement altruiste mais j'ai la rancune tenace. Ma vie n'a pas spécialement d'importance dans ce monde, je finirai par n'être qu'un dommage collatéral parmi d'autres. L'important, c'est de vivre l'instant présent et de prouver son utilité à ceux qui ont placé leur confiance et leurs espoirs en vous.

Julie ne le savait pas mais le jeune Rosenberg faisait référence à une situation qu'il avait vécu. Un jour... où au bord du précipice, il avait dû son salut non pas à un Messie de la Lumière, porté par je ne sais quelle prophétie stupide, mais à un homme qui avait tout perdu à cause des Forces de l'Obscurité et qui vouait sa vie non pas à se couvrir de gloire, mais à sauver des vies de façon anonyme, en se battant de toutes ses forces.

Cet homme, même si nombreux le considéraient comme bien plus qu'un homme, avait été le premier à qui Julian avait fait confiance depuis la mort de ses parents... et il n'avait pas été déçu. Le savoir et l'amitié qu'il avait reçus en retour s'étaient avérés des biens plus précieux que tout le pouvoir et la gloire que lui proposaient respectivement les mangemorts et l'Ordre. Le ministre se fichait d'être acclamé comme un défenseur de la justice, ou un protecteur des vieilles lois de sang-pur. Ce qui lui importait, c'était de faire ce qui était juste, et sa vie avait bien peu de poids dans la balance...

- Vous n'avez pas à me remercier, ni à vous excuser, miss Lousiane. Si j'ai pu éclairer un peu votre opinion sur le monde sorcier, cela constitue un remerciement suffisant. Quant à ma vie personnelle... ça permettra peut-être à quelqu'un de se souvenir de moi. Ce serait ennuyeux que la seule trace qui subsiste de moi à la fin soit mon nom sur l'un des vieux dossiers des archives du Ministère. Enfin...

L'espion se leva, adressant un dernier regard à la jeune femme, alors que ses yeux sombres étaient devenus insondables. Ses lèvres formèrent un très léger sourire avant qu'il ne s'exprime d'une voix calme et amicale.

- J'ai été ravi de bavarder un peu avec vous, miss Lousiane et j'espère ne pas vous avoir retardé. Peut-être serons-nous amenés à nous revoir prochainement... à des réunions de l'Ordre ou bien dans d'autres circonstances. Prenez soin de vous.

Puis il se détourna d'elle, quittant la table en direction de la sortie du pub d'un pas serein, adressant un simple signe de la main au barman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 354
 g e : 39
H u m e u r : magnifiquement bien
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 26/06/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   Dim 15 Fév - 17:27

Julie écouta avec attention le jeune homme, elle lui était vraiment reconnaissante, car jamais personne ne lui avait montré la vie à suivre et il avait fallut qu'elle rencontre cet homme pour enfin changer de vie et de point de vu c'était incroyable, la vie lui semblait à présent bien belle et elle voyait également Bryan lui ouvrir les bras pour l'accueillir dans son univers, elle fit une grand sourire au jeune homme assis en face d'elle qui lui parla encore :

- Vous n'avez pas à me remercier, ni à vous excuser, miss Lousiane. Si j'ai pu éclairer un peu votre opinion sur le monde sorcier, cela constitue un remerciement suffisant. Quant à ma vie personnelle... ça permettra peut-être à quelqu'un de se souvenir de moi. Ce serait ennuyeux que la seule trace qui subsiste de moi à la fin soit mon nom sur l'un des vieux dossiers des archives du Ministère. Enfin...

-Disons que pour moi vous êtes le messie qui m'a ouvert les yeux et je sais que vous aurez une place spéciale dans ma vie et je peux vous dire aussi que votre nom ne seras pas oublié....

Julie était presque sur le point de pleurer tant elle était heureuse, sa vie ne faisait que commencer et elle était fière d'avoir rencontrer cet homme.

Julie regarda Julian se lever de table et lui lancer un sourire amicale avant de déclarer :


- J'ai été ravi de bavarder un peu avec vous, miss Lousiane et j'espère ne pas vous avoir retardé. Peut-être serons-nous amenés à nous revoir prochainement... à des réunions de l'Ordre ou bien dans d'autres circonstances. Prenez soin de vous.


Puis sans attendre la réponse de la jeune infirmière il se détourna et regagna la porte du pub pour s'en aller, Julie se leva à son tour et marchant très vite rattrapa le jeune homme, et lui posa une main sur son épaule :

-Ecoutez, je vais rentrer chez moi préparer un bon repas, voulez-vous être mon invité ? Je suis une merveilleuse cuisinière et je serai ravi de partager ce repas avec vous, en tout bien tout honneur bien sûr ?
Comme cela nous pourrions discuter encore un peu de la vie que nous allons mener et de la vie que nous avons vécu ? Quand dîtes-vous ?


Julie attendit la réponse de Julian, elle aimait bavarder avec lui et en serait peut-être davantage sur son Bryan.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-validees-f13/in
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussion autour d'un verre [Fe Julian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion autour d'un verre [Fe Julian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discussion nocturne autour d'un verre: PV Blodwen C. Kelly
» Autour d'un verre
» Discussion autour d'une pinte [Iris]
» Discussion autour d'un verre et plus... [PV: Eldaln Silhae; Kamitate Renzan]
» Discussion autour d'un verre ? [Pv Shinji']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Futur d'Harry Potter :: La zone RP :: Londres :: Chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit