AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre nocturne ...[Fe]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Rencontre nocturne ...[Fe]   Dim 26 Avr - 16:36

Décidemment Poudlard en aurait vu de toutes les couleurs avec la rouge et or, il faut dire que depuis sa première année dans l’école de sorcellerie, la Copered enchaine blague, ballade nocturne et confrontation avec les Serpentards depuis maintenant sept ans et plus elle grandit, plus les folies qu’elle fait sont grandes, impétueuses et toujours contre les règles que les mangemorts ayant élus domiciles à Poudlard sans que le monde magique soit au courant. La Gryffondor se souvint encore de la soirée où ils firent une invasion et qui en compagnie d’une de ses amie qui était à Serdaigle, avait essayé de stopper l’emprise des mangemorts sur l’école et donc sur les élèves. Maintenant les verts et argents martyrisaient les autres élèves à cœur joies et il n’existait pas beaucoup de personnes qui semblaient vouloir s’opposer à ces gens qui oppressaient toute personne se trouvant sur leur passage. De plus, se trouver dans le même château que sa pire ennemie la révoltait au plus au point bien qu’elle était encore inquiète que cette dernière ne soit passé à l’attaque. Rien que d’entendre son nom provoquait chez elle, un regard des plus noirs et une envie de se défouler en lançant quelques sorts dans un mur. Jude Davidson … et sa maudite vipère semblait s’amuser à parcourir les couloirs et torturer la jeune femme sans même la toucher. Cela devenait presqu’une obsession pour la jeune femme qui semblait parfois entendre une voix féminine parler fourchelangue.

Depuis que les mangemorts s’étaient installés à Poudlard, Kate faisaient de plus en plus d’escapades nocturnes histoire de se changer les idées loin de ce château qui n’avait plus le même charme qu’avant. Une cape noire et légère sur les épaule, Kate glissait telle une ombre dans les couloirs et aurait put presque passer inaperçue si la peau de la jeune femme n’était pas si blanche et que ses yeux bleus au moindre éclat de lumière brillaient vivement. Ne laissant aucune trace de son passage derrière elle, la rouge et or ne se fit remarquer par le concierge aussi à la solde des mangemorts. En fait, seuls quelques professeurs n’étaient pas du côté de la Veuve et lorsqu’on y pense cela fait peur. Se dirigeant vers le portrait d’une sorcière borne et ouvrit le passage secret qu’elle cachait. Après dix minutes, on pouvait la retrouver dans la cave de Honeydukes en train de remonter l’escalier qui menait au magasin. Une fois à l’étage, Kate chopa une friandise au passage avant de sortir sa baguette pour actionner la serrure de la porte d’entré. Une fois dehors, la jeune femme inspira l’air froid qui envahissait Pré au Lard et resserra sa cape autour de son coup avant de commencer de marcher. Elle commençait à déstresser loin des problèmes qui l’envahissaient quotidiennement lorsqu’elle entendit des bruits de pas, pour ne pas se faire prendre elle fonça sur une ruelle adjacente et resta dans l’ombre du bâtiment en attendant que la personne passe. Après cinq minutes ou elle entendit les bruits de pas s’éloigner, la rouge et or souffla un bon coup avant de se retourner pour continuer sa marche nocturne. Elle étouffa un cri se voyant fasse à un homme grand qui semblait immobile. Silencieuse, la jeune femme ne faisait aucun geste et aucun bruit car il faut dire que si elle était face à un mangemort … elle était mal barrée !

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....


Dernière édition par Kate S. Copered le Dim 26 Avr - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Dim 26 Avr - 17:12

Et encore une nuit qui tombait... Cela faisait beaucoup de fois que je la voyais ainsi, de mes yeux de vampire, exactement 27 ans. Oui, cette nuit était celle de l'anniversaire de ma transformation, mais jamais je ne le fêterais, moi qui aime tant les fêtes. Ce changement de race m'avait été bien trop douloureux pour que je puisse m'en réjouir. Je n'étais si vieux que cela mais déjà, j'en avais assez. Mon poing s'abattit lourdement sur la table dans ma carriole, faisant sursauter en même temps mon chat Diablotin, qui miaula d'indignation. Le saisissant doucement par le cou, je me mis à le caresser pour me faire pardonner, soupirant en même temps. Oui, ce soir, j'étais dans une de mes périodes de mélancolie et de morosité dont rien ne pouvait m'en tirer. Rien, ni même ce pauvre chat qui m'accompagnait depuis si longtemps, depuis sa naissance à vrai dire. J'ignorais si des transformation de chat en vampire était possible mais j'en doutais. J'avais tellement envie de l'avoir pour toujours à mes côtés... Brusquement, j'arrêtais mes caresses et saisis ma cape noir de velours.

Je sors Diablotin, sois sage.

Je savais qu'il miaulerait longtemps, jusqu'à ce qu'il comprenne que j'étais encore parti me nourrir mais je ne pouvais le laisser m'accompagner : et si je le mordais par erreur ? Ma soif n'était certes pas si intense, mais si ma colère envers moi-même prenait le dessus, je ne savais aps de quoi j'étais capable. Me baladant dans la rue déserte, je savais que seule cette solitude de quelques heures pourrait m'apaiser lentement. Mes yeux bleu outremer au regard si magnétique et séduisant fouillaient juste les rues, mes oreilles à l'affût du moindre bruit. Je ne fus d'ailleurs pas déçu : une odeur de jeune fille vint effleurer mon odorat. La suivant durant un instant, je la sentis s'arrêter non loin : m'avait-elle entendu ? C'était probable. Cette proie m'intéressait fortement, ce fut pourquoi je partis d'un pas humain au loin, avec toujours cette odeur dans le nez. Une fois cependant qu'elle reprit sa marche, j'utilisais ma vitesse vampirique pour m'arrêter dans un coin d'ombre, juste devant elle. La fixant d'un regard mi-séducteur mi-amusé, je ne pus que lui dire.

J'ignorais que les élèves de Poudlard traînaient la nuit ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Dim 26 Avr - 18:09

Kate retint sa respiration quelques secondes avant de se forcer à respirer calmement afin de montrer qu’elle n’avait guère peur de cette rencontre, ce qui bien sûr n’était pas le cas. Mais il y a toujours une différence entre ce que Kate montre et ce qu’elle éprouve véritablement, la carapace qu’elle entretient depuis maintenant un bon nombre d’année et qui la protège des mauvaises rencontres. Regardant plus précisément la personne à qui elle faisait face, la jeune femme se disait que cela serait une véritable erreur de dire qu’il n’était pas attirant. Oui, la Copered était difficile en ce qui concernait les garçons mais celui là avec un petit quelque chose qui faisait qu’il était beau. Le charme ? Elle n’y croyait pas trop mais elle était trop partagée entre la peur qu’elle venait d’avoir et la rencontre qu’elle venait de faire pour avoir les idées claires et de se demander si cette personne était véritablement humaine. Le voyant sourire, elle reprit un peu ses esprits après qu’il ait parlé :

«J'ignorais que les élèves de Poudlard traînaient la nuit ici... »

Ce fut comme un choc électrique, Kate regarda l’inconnu d’un regard neutre alors qu’elle posa sa main droite sur sa poche afin de vérifier si sa baguette était bien là, rassurée elle souffla discrètement se disait que quoi qu’il se passait elle était tout à fait apte à se défendre. Après tout, les sortilèges et la Défense contre les forces du mal étaient ses matières préférés et se servir de sa baguette ne lui posait aucun problème. Se concentrant sur la phrase de son interlocuteur, elle ne put s’empêcher de le regarder avec une pointe de dureté dans les yeux, il faut dire qu’il était inconscient de ce qui se passait à Poudlard et que même si elle ne faisait qu’une petite escapade nocturne, la situation à Poudlard était inconnue du monde magique. Au début elle pensa pendant une fraction de seconde, qu’il pouvait être du côté de la Veuve Noire et d’être un mangemort, si cela était véritablement le cas alors sa vie était finie à dix-sept ans et sûrement dans les pires souffrances mais se disant qu’il l’aurait déjà tué, la Gryffondor en déduit que c’était simplement un ignorant. Elle parla d’une voix dure comme si elle crachait doucement chaque mot :

«
Il y a beaucoup de choses sur Poudlard que vous ne savez pas et ne vous inquiétez pas je suis l’une des seules insouciantes à sortir du château. »

Oui, elle aurait put faire demi-tour mais le caractère de la demoiselle faisait qu’elle restait ainsi bien planté devant un mystérieux inconnue. Folle ? Non ! Ou juste un peu. Croisant les bras, elle se radoucit quelque peu car il faut dire qu’elle ne savait rien de ce gars alors vaut mieux jouer la carte de la méfiance avec une baguette à porter de main. Un autre trait de caractère flagrant chez Kate est la curiosité, ce fut à ce moment là qu’il apparut :

«
Et quel genre de sorcier se ballade ainsi la nuit ? Je pensais bien faire une ballade solitaire ce soir… »

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Dim 26 Avr - 19:05

Le regard dont elle me qualifia me fit froncer les sourcils. La neutralité dont elle faisait preuve n'était qu'une façade, je m'en doutais. En sentant qu'elle bougeait doucement sa main, je me raidis imperceptiblement, ne sachant pas ce qu'elle ferait. Lorsqu'elle finit par soupirer comme soulagée, je compris qu'elle me considérait comme une menace, et dans sa poche se trouvait certainement sa baguette. Cela me faisait déjà une indication pour pouvoir m'attaquer à elle. Puis la neutralité passa à la dureté, ce qui me rassurait presque. Elle n'était donc pas qu'une personne froide, dont le sang a moins de goût.

« Il y a beaucoup de choses sur Poudlard que vous ne savez pas et ne vous inquiétez pas je suis l’une des seules insouciantes à sortir du château. »

Je ne vous traite pas d'inconsciente.

Au contraire, je n'allais pas la qualifier de telle. Elle me fournirait un bon repas. Oh, bien sûr, on la rechercherait certainement, mais je serais loin déjà, et son cadavre aussi. Qu'elle se rassure, je ne mutilais pas mes cadavres, et seule ma morsure prouverait mon attaque.

Et en effet, j'ignore ce qui se passe à Poudlard jeune fille... Que se passe-t-il donc ?

Doucement, en parlant je m'étais rapprochée d'elle et je me tenais proche d'elle. De là où j'étais, je sentais même le sang de son cœur tambouriner comme chez tout humain. Alors que ma soif augmentait, je résistais pour le moment, voulant apprendre les évènements de Poudlard.

« Et quel genre de sorcier se ballade ainsi la nuit ? Je pensais bien faire une ballade solitaire ce soir… »

Moi aussi, c'était mon but et voilà que je tombe sur vous...

Doucement, la fixant de mon regard troublant et séduisant, je m'approchais d'elle, poussant du bout des doigts une mèche de ses cheveux venant devant son œil que je découvris bleu. Bien sûr, je n'allais pas lui dire que j'étais un vampire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Dim 26 Avr - 21:52

«Je ne vous traite pas d'inconsciente. »

C’est bizarre comment ce gars est calme, cela en devient presque inquiétant lorsqu’on reste avec lui plus de cinq minutes. Oui, il est bizarre mais en même temps Kate n’avait aucune envie de partir, elle ne savait pas pourquoi mais c’était ainsi. Jamais elle n’aurait put savoir qu’elle ferait une pareille rencontre car après tout cela s’annonçait juste comme une petite ballade solitaire afin de décompresser loin du château. Il faut dire qu’elle était la seule à faire ce genre de chose et l’une des seules à s’opposer ouvertement aux mangemorts. Certains préféraient agir dans l’ombre, Kate c’est plutôt au grand jour et la subtilité de mise. Mais revenons au moment présent car il faut dire que la jeune femme ne savait comment réagir face à cet inconnu car elle ne savait rien de lui, elle ne savait pas s’il était du côté des mangemort ou alors du côté du bien et de son côté. L’air de rien, elle répondit laissant son regard planté dans le sien, histoire de ne montrer aucune faiblesse :

«
Et bien vous êtes le premier, l’inconscience est un mot que j’apprécie particulièrement surtout lorsqu’on sait toutes les nuances. »

Oulla ! Katoune tu commence à parler comme Jarod, parler avec des formes et des formes ! Décidemment cette rencontre lui aura fait quelques effets secondaires bien qu’elle soit l’une des meilleures rencontres qu’elle est faite depuis sa naissance. Mais depuis quelques temps, la jeune Gryffondor n’a plus de nouvelle, il faut tout de même espérer qu’il sera là lorsque Poudlard se rebellera du moins elle espérait. Puis après avoir parlé, l’inconnu se rapprocha, ce qui augmenta le rythme cardiaque de la rouge et or qui ne savait si son cœur faisait cela parce qu’elle se sentait menacé alors parce que cela la gênait. Il accompagna cela d’une phrase qui fit reprendre conscience pendant quelques secondes à la Copered.

« Et en effet, j'ignore ce qui se passe à Poudlard jeune fille... Que se passe-t-il donc ?»

Faisant un pas de recul, elle reprit un regard un peu dur, pas pour impressionner celui à qui elle parlait mais parce que la situation de Poudlard la dérangeait au plus au point et qu’elle ne comprenait toujours pas pourquoi une si belle et prestigieuse école de sorcellerie avait put tomber entre les mains des mangemorts. Prenant une voix forte, elle expliqua la situation avec une pointe d’amertume dans la voix :

«
Cela c’est passé à Halloween, les mangemorts déguisés sont entrés dans le château et après une dure bataille … ils ont Poudlard. La veuve noire dirige tout et les mangemorts sont les professeurs. Tous les élèves de son côté font la loi et beaucoup baisse les bras. Et vous autres, vous restez dans la totale ignorance alors que là-bas cela devient comme quand les Carrow ont pris le contrôle de Poudlard ! »

Voilà, elle l’avait enfin dit à quelqu’un cela était enfin sorti ! Même s’il s’en fichait au moins on ne pouvait pas dire que la jeune femme était resté sans rien faire, la rouge et or espérait de tout cœur quelque chose qui fasse que La Veuve Noire ne soit plus et que les mangemorts partent loin de Poudlard. Mais toute seule, cela était du suicide alors elle attendait le moment où enfin les élèves prouveraient ce qu’ils peuvent faire. Puis il prit de nouveau la parole :

«Moi aussi, c'était mon but et voilà que je tombe sur vous... »

Et il s’approche, bizarrement cela ne semble pas gênée la sorcière qui semble un peu ailleurs. Elle frissonna un petit peu alors qu’il remettait une mèches de ses cheveux en place. Se disant qu’il était peut-être temps de filer compagnie à ce jeune homme aussi charmant soit-il. Il faut dire que la sensation bizarre qu’elle éprouvait n’était pas des plus communes et cela la mettait drôlement mal à l’aise. Reprenant la parole d’un ton sûr, elle souria poliment comme si elle connaissait cet homme depuis bien longtemps :

«
Oui mais je continue seule ! Bon ravie de vous avoir rencontré, mais je dois y aller. A la prochaine ! »

Elle fit demi-tour et voulut sortir de la ruelle sombre faisant un pas sur la rue principale alors qu’elle entendit quelques éclats de voix. Deux mangemorts revenaient à Poudlard un peu ébréchés et avec quelques whisky pur feu dans le nez. Cependant valait mieux rester avec cet inconnu plutôt qu’en compagnie de mangemorts surtout qu’il semblerait que leurs collègues font des rondes. Se retournant vers le jeune homme elle dit :

«
Euh en fait je préfère rester ici. Cet endroit est si chaleureux que je ne veux le quitter ! »

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Dim 26 Avr - 23:11

Oh oui, j'étais calme, bien plus calme que je n'aurais dû l'être avec ma soif de sang. On aurait presque dit qu'elle calmait mon tempérament... Alors que je le regardais, j'avais de plus en plus l'impression qu'elle devait avoir un tempérament de feu, pour quitter ainsi le château sans se faire prendre et en pleine nuit. Je ne savais pas de quelle maison elle avait, mais je supposais qu'elle était sûrement à Gryffondor vu son courage. Malgré que je n'étais qu'un inconnu à ses yeux, elle se mit à me fixer droit dans les yeux, avant de me répondre.

« Et bien vous êtes le premier, l’inconscience est un mot que j’apprécie particulièrement surtout lorsqu’on sait toutes les nuances. »

Si c'est de l'inconscience pure, c'est stupide mais sinon... Si cette inconscience est reconnue, alors c'est une qualité... Vous ne seriez pas à Gryffondor par hasard ?

Et voilà, c'était dit. J'avais dit mon opinion et peut-être je l'intriguerais encore plus. Etant vampire, j'avais pris l'habitude d'observer les gens et d'examiner leur moindre trait de caractère que leur comportement me permettait de voir. Mes pas vers elle faisait accélérer le rythme cardiaque, et le sang bouillonnant à tout rompre me fit machinalement passer ma langue sur mes crocs bien cachés derrière mes lèvres. Mon dieu que cela m'attirait... Il m'était de plus en plus difficile de me contrôler à ce son et mon agitation devenait légèrement visible pour des yeux attentifs. Lorsqu'elle recula suite à ma question et que son regard se fit dur, je compris qu'il s'agissait de quelque chose de grave et je fronçais mes sourcils

« Cela c’est passé à Halloween, les mangemorts déguisés sont entrés dans le château et après une dure bataille … ils ont Poudlard. La veuve noire dirige tout et les mangemorts sont les professeurs. Tous les élèves de son côté font la loi et beaucoup baisse les bras. Et vous autres, vous restez dans la totale ignorance alors que là-bas cela devient comme quand les Carrow ont pris le contrôle de Poudlard ! »

La veuve noire...

Je n'avais qu'entendu ce nom durant son explication. La veuve noire, ou ce nom sur lequel je ne savais comment réagir finalement. Ce nom, je l'avais appris, désignerait ma sœur que je croyais morte depuis plus de 20 ans...Moi qui détestais les mangemorts, j'avais envie de la mordre, de la tuer de mes propres crocs, de la voir souffrir dans mes bras, lui faire aussi mal qu'elle m'avait fait mal en se faisant passer pour morte, celle que j'aimais tant... Mais en même temps, j'avais peur pour elle, j'en tremblais et je tuerais quiconque lui voudrait du mal. Comprenez donc ma situation embarrassante : soit j'aidais cette jeune fille, soit je la donnais en pâture à ma soeur...

Tentant d'effacer mes pensées, je m'étais approchée d'elle, déplaçant une mèche de ses cheveux noirs. En la sentant frissonner, l'air autour d'elle bougea, me mettant encore plus son parfum dans le nez... Quel supplice... Alors que j'allais la mordre doucement, elle me sourit poliment, certainement gênée


« Oui mais je continue seule ! Bon ravie de vous avoir rencontré, mais je dois y aller. A la prochaine ! »

Je n'eus même pas le temps de faire un geste qu'elle partit rapidement, voulant certainement partir de cette petite ruelle. Cependant, quelques pas plus tard, alors que je réfléchissais à la manière de m'en emparer de nouveau pour déguster son sang, je la vis revenir, s'arrêtant face à moi. Mon regard étonné dût être bien visible d'ailleurs...

« Euh en fait je préfère rester ici. Cet endroit est si chaleureux que je ne veux le quitter ! »

Des mangemorts n'est-ce pas ?

En effet, j'entendais du bruit dans la rue principale, ils étaient apparemment fortement éméchés. Ramenant doucement à moi la jeune femme, je levais doucement ses cheveux pour murmurer à l'oreille.

Où dois-tu passer pour rentrer au château ? Si tu me promets de revenir un jour ici, je t'y ramène. Ils ne te feront rien si je suis avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Lun 27 Avr - 1:49

Un vent frais commençait à se lever mais le moins qu’on puisse dire c’est que cela ne préoccupait pas la Copered qui avait autre chose en tête. Décidément cet homme la perturbait et il faut dire qu’il était bien le premier. Normalement c’est le contraire ! Normalement c’est elle avec son caractère bien trempée qui surprend et non le contraire. Une sensation nouvelle, étrange, bizarre mais pourtant pas mauvaise. De plus devant lui, elle se montrait tantôt sévère, parfois neutre mais la douceur en tout cas n’avait pas encore fait son apparition. La dernière protection que Kate faisait autour d’elle-même, si cette dernière était brisée alors Kate serait totalement vulnérable … du moins pendant quelques instants. Il parla de nouveau :

« Si c'est de l'inconscience pure, c'est stupide mais sinon... Si cette inconscience est reconnue, alors c'est une qualité... Vous ne seriez pas à Gryffondor par hasard ?»

Si lui aussi commençait à parler ainsi, on n’était pas sortis de l’auberge ! Laisser le temps s’écouler peu à peu était quelque chose que la jeune femme savait faire de temps en temps lorsqu’elle savait qu’un danger était présent. Analyser son adversaire avant d’agir, une des bases du duel que Kate utilisait dans bon nombre de circonstances. L’observant quelques minutes, il y avait quelque chose qui la dérangeait chez cet homme. Il ne laissait apparaître aucune information sur son identité, Kate plutôt observatrice se trouvait à moitié déçue et intriguée par un tel personnage. Mais même si son sang commençait à bouillonner dans ses veines, la rouge et or continuerait à l’observer tant qu’elle le désirait.

«
Peu importe qu’elle soit reconnue ou non, c’est ce que vous en faîtes qui compte. Tel que les rencontres, ce n’est pas le nombre qui compte mais le résultat de chacune. Effectivement je suis à Gryffondor, j’en ai les qualités et les défauts …. »

La rouge et or parlait encore comme Jarod ! Décidemment avec le temps l’envie de parler ainsi lui plaisait et les rencontres qu’elles faisaient étaient toujours étranges et fortes en émotions. Il ne manquait plus que Jude pour son panel soit fini. La haine qu’elles entretenaient l’une contre l’autre était forte mais si Jude avait l’avantage des sortilèges et de l’expérience acquise auprès de son père et de la Veuve, la miss Copered quand à elle avait l’avantage de l’audace, du courage et bien sûr d’avoir des amis fidèles. Puis le sujet redevint sérieux et la réponse de l’inconnu l’étonna quelque peu. Il aurait put sourire, devenir colérique ou encore être étonné mais rien de tout cela. Il se contenta de dire :

«La veuve noire... »

La jeune femme haussa un sourcil tout en croisant les bras ne comprenant pas la réaction de cet homme. Apparemment il l’a connaissait ou alors il en avait entendu parler mais ce qui était sûr c’était qu’il y avait quelque chose qui liait ces deux personnes et cela intrigua de plus en plus la rouge et or, bien qu’elle ne dit rien car elle risquait de s’énerver contre l’incapacité du ministère, de l’ordre et de tous ceux qui pouvait se battre. Mais elle ne pût s’empêcher de lever ses yeux afin de montrer à son interlocuteur que s’il voulait continuer sur ce sujet et bien il allait falloir s’accrocher. Il s’était approché d’elle et lui avait pris une de ses mèches de cheveux avant qu’elle ne se dégage pour essayer de partir et ce qui provoqua encore des frissons sur la peau blanche de la jeune femme ainsi qu’un battement de cœur accéléré. Se reprenant, elle refaisait maintenant face à cet homme dont elle ne connaissait rien pas même le nom.

«Des mangemorts n'est-ce pas ? »

Kate acquiesça d’un signe de tête tout en écoutant d’une oreille attentive leurs pas qui commençaient à s’éloigner. La rouge et or n’aimait pas du tout ce genre de personne mais parfois il fallait passer tout de même par n’importe quel moyen. Le geste qu’il fit surprena miss Copered, l’attirant près de lui il dégagea une de ses mèches afin de lui murmurer dans le creux de l’oreille laissant une empreinte sur la septième année qui retint sa respiration sur le coup :

«Où dois-tu passer pour rentrer au château ? Si tu me promets de revenir un jour ici, je t'y ramène. Ils ne te feront rien si je suis avec toi. »

Le rire cristallin de la Gryffondor se fit entendre, elle n’avait pas l’attention de partir oh non, cela était trop tôt pour elle. Se dégageant de l’emprise de l’inconnu, Kate répondit un sourire aux lèvres à cet homme qu’elle ne connaissait que depuis quelques minutes mais qui pourtant l’intéressait. Prenant la parole, elle sortait en même temps sa baguette de sa poche.

«
Crois tu que je rentre à cette heure ? Les gens dorment rêvent et moi je me ballade sous la lune, un moment toujours inoubliable dont j’aime profiter alors l’heure du dodo est encore reculée d’une heure … ou peut être deux. Pour rentrer je prends un passage secret d’une boutique mais je ne t’en dirais plus car je ne sais rien de toi et que de faire rentrer un autre mangemort à Poudlard n’est pas la chose la plus sûre que j’aurais faîtes de ma soirée. Quand à revenir, je ne peux te promettre mais plus les temps sont durs à Poudlard et plus je sors donc fais en la conclusion. Quand aux mangemorts, je n’en ai pas peur et je me demande pourquoi tu aurais quelque chose de plus pour les combattre que moi à part peut être l’expérience. Je crois que j’ai répondu à toutes tes questions…. »

Enlevant sa cape en quelques instants, elle y pointa sa baguette et un sortilège d’invisibilité s’y appliqua immédiatement. Un sortilège dont Kate savait parfaitement maîtrisé étant donné qu’il lui avait déjà été utile lors de nuits impétueuses comme celle-ci. La remettant sur elle, la rouge et or se retourna vers l’homme et lui dit tout en le regardant de son regard azur :

«
Je crois que cela s’arrête ici, ravie d’avoir fait votre connaissance et au plaisir de vous revoir, bel inconnu. »

Posant la capuche de sa cape sur sa tête, la Copered était maintenant tout à fait invisible et les deux mangemorts qui puaient l’alcool ne l’effrayaient guère, il faut dire que depuis que Poudlard en avait de tout les côté cela l’inquiétait beaucoup moins. A pas de chat, la jeune femme rasa les murs et pendant dix minutes resta silencieuse afin de parvenir à la prochaine petite ruelle sombre. Une fois arrivée à son but, elle enleva sa cape afin d’annuler le sortilège tout en gardant un sourire naissant sur les lèvres. Se posant sur le mur, elle poussa un soupir et en se retournant vers sa droite, Kate s’empêcha de nouveau de crier car l’homme était bien là sous les yeux bleus ébahis de la Gryffondor. D’un regard sérieux, elle lui dit tout en faisant un pas en arrière :

«
Je ne sais pas qui tu es ni comment tu as fait pour passer mais tu commence à me faire flipper ! »

[Cela aurait été dommage que la rencontre se termine ainsi ^^]

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Lun 27 Avr - 23:55

Un petit vent agréable faisait doucement remuer mes mèches blondes et rebelles mais cela m'était égal : aucun changement de température ne se faisait ressentir de par mon caractère de vampire. Je me contentais simplement de la fixer, le silence se formant juste après ma réponse sur l'inconscience. Oh, la philosophie n'était pas vraiment l'une des choses que je préférais au monde, loin de là... Mais à force d'être seul, par la force des choses, on apprenait à raisonner seul à voix haute ou dans un murmure pour ne pas devenir fou. Je voulais rester le plus humain possible malgré tout ce que j'étais. Je la sentais me fixer de ses yeux bleu, je la sentais sur mon visage comme si elle tentait de me déchiffrer. Je ne pus retenir un léger sourire, sachant qu'elle n'y parviendrait pas : les vampires étaient tellement différents d'elle...

« Peu importe qu’elle soit reconnue ou non, c’est ce que vous en faîtes qui compte. Tel que les rencontres, ce n’est pas le nombre qui compte mais le résultat de chacune. Effectivement je suis à Gryffondor, j’en ai les qualités et les défauts …. »

En effet... Tu sembles être bien courageuse et tête de feu, si tu veux savoir pourquoi j'ai deviné.

Étonnement, moi qui étais si énervé quand je suis arrivé dans cette ruelle, je l'étais beaucoup moins maintenant. Elle parvenait même à m'amuser alors que la situation n'avait finalement rien d'amusante. J'avais juste envie de la dévorer, de la mordre pour boire tout son sang et ainsi étancher toute ma soif. Malgré cela, j'avais envie de la connaître avant, au moins un minimum.
Lorsque je ne fis que répéter le nom de la chef des Mangemorts, elle ne dit rien de plus. Elle haussa simplement le sourcil et croisa les bras. Bien sûr qu'elle ne devait pas comprendre ma réaction, et cela pouvait même lui sembler louche... Mais je n'avais pas l'intention de lui dire ce lien de parenté, je ne voulais pas être jugé sur cela. J'avais honte de ma sœur en ce moment, même si je ne m'en rendais que très peu compte. Vu qu'elle semblait si peu enclin à la conversation sur ce sujet.
Lorsqu'elle revint vers moi à cause de ces bruits de pas, je ne pus que la prendre dans mes bras, doucement, comme on enlace une poupée de porcelaine. Je ne voulais aps non plus qu'elle crie au viol, même si je ne ferais jamais un tel acte, et ce n'avait pas l'air d'être son genre de crier ainsi. Je la sentis arrêter de respirer quelques instants le temps de lui murmurer cette question et suggestion à la fois, à laquelle seul un éclat de rire me répondit et qu'elle s'éloigne de moi.


Crois tu que je rentre à cette heure ? Les gens dorment rêvent et moi je me ballade sous la lune, un moment toujours inoubliable dont j’aime profiter alors l’heure du dodo est encore reculée d’une heure … ou peut être deux. Pour rentrer je prends un passage secret d’une boutique mais je ne t’en dirais plus car je ne sais rien de toi et que de faire rentrer un autre mangemort à Poudlard n’est pas la chose la plus sûre que j’aurais faîtes de ma soirée.

Penses-tu vraiment que, si j'étais un mangemort, je t'aurais laissé ainsi ?

Un léger brin de colère filtrait dans mon ton. Oh, bien sûr, la faute n'était pas totalement la sienne. N'importe qui me voyait agir ainsi pourrait y penser. Mais je les détestais tellement que je ne pouvais m'empêcher d'être agacé par cette comparaison

Quand à revenir, je ne peux te promettre mais plus les temps sont durs à Poudlard et plus je sors donc fais en la conclusion. Quand aux mangemorts, je n’en ai pas peur et je me demande pourquoi tu aurais quelque chose de plus pour les combattre que moi à part peut être l’expérience. Je crois que j’ai répondu à toutes tes questions…. »

C'est juste que tu ne me connais pas. Et l'expérience n'a rien à voir là-dedans.

Rapidement, cependant, elle appliqua un sortilège d'invisibilité sur sa cape. Je savais qu'elle partirait, mais ne pouvait m'empêcher d'en être triste, une légère et infime pointe de ce caractère visible dans mon regard bleu outremer. Pourquoi l'étais-je ? Simplement parce qu'elle était de bonne compagnie, n'imaginez pas autre chose !

« Je crois que cela s’arrête ici, ravie d’avoir fait votre connaissance et au plaisir de vous revoir, bel inconnu. »

Au revoir...

Un simple murmure lui avait répondu, alors qu'elle devenait totalement invisible et s'en allait de la ruelle. Baissant la tête de dépit, j'eus soudain une idée pour au moins lui offrir ce service : je pouvais la suivre, afin de m'assurer que rien ne lui arrivait, non ? Juste pour ne pas prendre mon repas réservé pour plus tard forcément, oui... Pourquoi en doutez-vous ? La suivant donc doucement, je l'entendis s'arrêter dans une ruelle, et m'installais donc à l'angle, attendant qu'elle me remarque. Ce fut d'ailleurs rapidement effectué, une fois qu'elle enleva sa cape. Le cri qu'elle fit ne fut récompensé que par un signe lui indiquant le silence, afin d'éviter de ce faire remarquer, et alors qu'elle recula avec ce regard sérieux, je fus blessé. Blessé qu'elle ait peur de moi malgré la gentillesse que je lui offrais, mais aussi par cet isolement dont elle faisait preuve, se jetant même dans la gueule du loup malgré ce qu'elle croyait.

« Je ne sais pas qui tu es ni comment tu as fait pour passer mais tu commence à me faire flipper ! »

Il y a beaucoup de choses que tu ignores sur moi tu sais... dis-je en souriant Et je t'ai suivi, tu faisais trop de bruit pour être indécelable... Et puis... Je ne sais même pas ton nom après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Mar 28 Avr - 1:11

Elle était partie sans rien dire, pas un mot pour répondre à cet inconnu qu’elle trouvait charmant non juste le silence qui pesait chacun de ses pas à dans la ruelle. Mais il faut dire que sa surprise fut des plus grandes lorsqu’elle se retrouva face à lui dans les ruelles suivantes. En quelques secondes un tourbillon d’émotion tourmentait la jeune femme. Elle était d’abord soulagée que cela ne soit que lui, un mangemort aurait été pire mais l’étonnement s’y mêlait car il l’avait suivit sans qu’elle s’en aperçoive mais Kate était aussi un peu heureuse car cette rencontre était peu commune et elle savait en apprécier la valeur. La rouge et or savait que cet homme cachait bien des secrets et était différent de tous ceux qu’elle avait connus et cela l’intriguait et elle appréciait. Il faut dire qu’une rencontre pareille était rare alors autant en profiter jusqu’au bout. Le cri qu’elle avait lâché n’avait pas ameuté les mangemort mais par un coup de tête discret, la Copered s’en assura car si lui savait comment faire face à de tels monstres, Kate quand à elle n’était qu’une élève peut être douée mais face à deux mangemorts cela était un suicide. Rassurée, elle se concentra de nouveau sur cet homme et voulu répondre à ses questions. La conversation précédente était encore fraiche dans son esprit, elle se souvenait de chaque mot et de chaque geste. Faisant un pas en avant, elle reprit chaque sujet de conversation qui valait la peine d’être continué. Elle reprit le sujet de conversation sur les maisons car il faut dire que même si celui là était anodin, cela voulait dire beaucoup de chose aux yeux de la rouge et or.

«
Courageuse, tête brûlée, rancunière et aussi garce avec les gens que je déteste particulièrement. Ma maison me représente par bien des côtés mais au fond qui sait qui je suis véritablement à part moi-même ? Un visage peut en cacher un autre n’est-ce-pas ? »

Kate avait dit cela avec calme car il faut dire qu’elle pensait chaque mot qu’elle avait dit. Elle-même savait pourquoi elle était si souriante, si sociable et aussi si tête brulée, tout simplement a cause de la carapace qu’elle s’était construite contre la souffrance et la douleur qu’elle avait accumulé année après année lorsqu’elle avait vu sous ses yeux innocent, sa propre famille se détruire pour qu’elle ne reste que seule. Ce fut son oncle qui l’accueillit et il faut dire que si quelqu’un touchait à un seul de ses cheveux Kate pouvait devenir violente. Pas beaucoup de personnes connaissait cette histoire et heureusement car il faut dire que la Gryffondor ne voulait pas que cela s’ébruite. Il y avait tellement eu de famille détruites à cause de mangemorts que d’en rajouter une couche n’était pas la meilleure chose à faire. Elle fit quelques pas, puis s’apercevant qu’elle avait toujours sa baguette dans sa main, la Copered la rangea bien à l’abri car elle savait que pour l’instant du moins elle n’en n’aurait pas besoin. Un regard triste lui vint sans même qu’elle s’en aperçoive et elle détourna la tête afin que l’inconnu ne s’en rend compte. Reprenant un air sérieux

Kate ne voulait pas parler des mangemorts, elle en voyait et entendait déjà à Poudlard et c’était déjà assez désagréable d’être les poings liés alors. Mais la jeune femme savait tout de même qu’il y avait quelque chose entre La veuve noire et lui mais étant donné qu’elle avait promis de revenir elle avait tout le temps de lui demander …plus tard. Bien entendu, elle n’avait pas dit directement qu’elle acceptait de revenir mais dans son esprit s’était tout comme. Il faut dire que parfois il y avait une marge entre ce qu’elle dit et ce qu’elle pense la Copered ! Reprenant la parole, elle discuta du fait qu’il était peut être un mangemort :

«
Non … en fait je n’en sais rien. Les mangemorts sont des gens que je trouve pitoyable mais votre attitude, votre regard et vos expressions font que vous êtes différents. Je ne sais rien de vous mais si je pensais véritablement que vous étiez un mangemort alors j’aurais réagi d’une façon ou d’une autre car même si je trouve que ma vie n’est pas extraordinaire, je ne suis pas désespéré au point de vouloir mourir.»

Expliquer parfois pourquoi elle disait quelques phrases provocantes était toujours une épreuve mais la Gryffondor y arrivait toujours car les mots étaient l’un des domaines où elle était des plus à l’aise. Elle s’était approché et sans faire attention l’avait frôlé provoquant la même et étrange sensation qu’elle avait à chaque fois qu’il l’a touchait. Kate était persuadée qu’il savait les conséquences lorsqu’il la touchait même des bouts des doigts de sa peau froide. Mais bon on ne peut pas tout contrôler alors ….

Puis elle revint sur le dernier sujet de conversation, souriant car l’identité pour elle était une chose importante mais il fallait que l’autre personne aussi la dévoile. Kate ne savait pas si son interlocuteur allait donner la sienne alors elle préférait jouer la carte du mystère :

«
Effectivement j’ignore tout de toi, de ton nom jusqu’au fait que tu puisses te déplacer si vite. Je ne comprends pas comment tu as put me suivre, je t’aurais vu au moins ! Quand à mon nom … ce n’est qu’un assemblage de lettre qui me désigne car après tout tu sais déjà de moi que je suis à Gryffondor et que je reviendrais, je pourrais te dire tout sur moi mais pourquoi donc ? Ai-je une bonne raison de te parler de moi ? En plus l’envie ne m’en prend pas. »

Mon petit gars si tu veux savoir quelque chose sur Kate va falloir t’accrocher !

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Mer 29 Avr - 19:42

Non, personne n'a rien entendu.

Ce fut la seule chose que je murmurais après le cri de cette fille, alors que je la vis légèrement scruter les alentours. En effet, il n'y avait personne, selon les bruits que j'entendais. Si j'avais pu lire ses pensées, je pense que j'en aurais souri, voire ri. Moi aussi j'appréciais ce petit bout de femme qui était différente des autres. A son âge, la plupart ne pensaient qu'aux garçons et aux "trucs de filles" comme j'ai toujours appelé le maquillage et autres débilités. Au contraire, elle semblait s'en détacher, préférant fuir tout Poudlard la nuit. Pour moi, elle était plus un garçon manqué qu'une véritable fille, ce qui me faisait peut-être être plus proche d'elle. Quand elle s'avança vers moi, prête apparemment à me parler, je tendis l'oreille dans une attitude purement humaine, n'en ayant à vrai dire pas besoin pour entendre ses paroles.

« Courageuse, tête brûlée, rancunière et aussi garce avec les gens que je déteste particulièrement. Ma maison me représente par bien des côtés mais au fond qui sait qui je suis véritablement à part moi-même ? Un visage peut en cacher un autre n’est-ce-pas ? »

Tout le monde a un côté qu'il montre à la face des gens, et un autre qu'il cache soigneusement. J'ignore qu'elle est ton côté caché, mais je dirais qu'il renferme des blessures. La plupart des gens de bonne humeur et aussi tête brûlée cachent de douloureux souvenirs...

Pourquoi avais-je dit cela ? Je l'ignore. Je le sentais, c'est tout. Ce que j'avais dit n'était déduit que par l'expérience de ma vie, de mes 47 ans dont 27 à l'état vampirique. Tout ce que je savais était soit des connaissances venant de ma scolarité pour tout ce qui me servait niveau magique, mais tout le reste n'était qu'observations. J'avais toujours été quelqu'un de curieux et à l'apprentissage facile, surpassant souvent les espérances de mes parents lorsque c'étaient eux mes professeurs. A Poudlard, je n'avais pas le droit à de l'étonnement, juste pas mal de points distribués à ma maison. Ceci me suffisant largement, je restais naturel, tout simplement. Je pense que c'était ceci qui me fit accepter rapidement et j'avais pas mal d'amis à Gryffondor, maison où j'avais été également. Anna, elle état à Serdaigle... Mais je ne voulais pas penser à elle.

« Non … en fait je n’en sais rien. Les mangemorts sont des gens que je trouve pitoyable mais votre attitude, votre regard et vos expressions font que vous êtes différents. Je ne sais rien de vous mais si je pensais véritablement que vous étiez un mangemort alors j’aurais réagi d’une façon ou d’une autre car même si je trouve que ma vie n’est pas extraordinaire, je ne suis pas désespéré au point de vouloir mourir.»

Courageuse, mais pas suicidaire, c'est la meilleure attitude à adopter dans la vie.

Même si j'étais cliniquement mort, je le savais. Si l'on ne se contrôlait pas un minimum, notre vie pouvait s'arrêter à tout moment. Le fait qu'elle m'ait déjà cerné comme étant différent sans pour autant, je pense, avoir deviné que je n'étais même pas humain était déjà assez étonnant, ayant gardé un maximum l'attitude humaine. Mais cela ne m'étonnait pas d'elle pourtant.
Lorsqu'elle se rapprocha de moi à nouveau mais qu'elle me frôla, je la sentis de nouveau frissonner et eus un geste que je ne pus retenir : je lui saisis le bras, peut-être plus brusquement que je ne l'aurais dû, et l'attirai à moi. Elle contre moi, j'aurais pu la mordre n'importe quand, mais je m'arrêtai pourtant, me contenant de sentir son odeur entêtante de jeune humaine. Elle me prendrait pour un fou dangereux, j'en étais sûr...


Excuse-moi.

La relâchant, je gardais mes yeux fixés sur le sol, tentant de contenir les quelques tremblements qui m'avaient assaillis à ce contact dont je n'étais pas préparé. Je savais que j'avais failli la mordre, la tuer pour la vider de son sang, et je ne voulais pas. Rien n'aurait pu m'en empêcher d'habitude mais là... C'était différent.

« Effectivement j’ignore tout de toi, de ton nom jusqu’au fait que tu puisses te déplacer si vite. Je ne comprends pas comment tu as put me suivre, je t’aurais vu au moins ! Quand à mon nom … ce n’est qu’un assemblage de lettre qui me désigne car après tout tu sais déjà de moi que je suis à Gryffondor et que je reviendrais, je pourrais te dire tout sur moi mais pourquoi donc ? Ai-je une bonne raison de te parler de moi ? En plus l’envie ne m’en prend pas. »

Un léger sourire apparut sur mes lèvres à cette réponse. Elle voulait jouer... Soit !

Dans ce cas, je ne te dirais pas qui je suis... A part que j'étais aussi à Gryffondor, et que beaucoup de gens me connaissent ici comme le virtuose du piano à la carriole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Jeu 30 Avr - 0:14

Ce qui est excitant dans une rencontre comme celle-ci n’est ni le lieu ni le moment bien que ces derniers ne soient pas les plus normaux mais la personne avec qui Kate discutait qui était bien loin de la normale et le danger omniprésent et qui pouvait venir à tout moment. La rouge et or pouvait partir à tout moment et beaucoup de monde aurait fait cela mais la jeune femme ne savait pas si c’était l’inconnu qui l’intéressait ou alors le danger qui régnait autour d’elle, quoique cela pouvait être les deux ! C’est bizarre mais Kate on ne la trouve pas n’importe où, surtout dehors car rester enfermée dans une pièce cela l’énerve et l’agite plus qu’autre chose. Mais le monde aussi alors cherchez un endroit où personne n’aime ou à le droit d’aller et bien vous verrez la rouge et or. Eprise de liberté, oui personne ne peut le nier que plus Kate est libre, plus elle se sent bien. Ne jamais être prise au piège et toujours aller quelque part, ailleurs loin de tout ce qui restait immobile. Je parle peut-être pour ne rien dire mais que voulez-vous ? Revenons à la situation ….

La jeune femme en question se demande pourquoi elle réagit ainsi à chaque fois que cet inconnu la touche mais qui est-il ? Elle n’en savait rien et espérait au moins découvrir quelques petits indices sur lui mais va falloir la jouer fine étant donné que lui veux aussi quelques informations sur la Gryffondor. Mais cette dernière était prête à jouer ….

«Non, personne n'a rien entendu. »

Euh ouais d’accord et comment tu le sais ? Bon la Copered l’avait juste pensé mais n’avait rien dit car des questions ne serviraient à rien dans une telle situation. Restant naturelle après la phrase dite, elle n’en n’était pas moins encore plus intéressée et se demandait ce qu’il avait de différent bien qu’elle en était sûre. Puis la jeune femme écouta la phrase suivante :

« Tout le monde a un côté qu'il montre à la face des gens, et un autre qu'il cache soigneusement. J'ignore qu'elle est ton côté caché, mais je dirais qu'il renferme des blessures. La plupart des gens de bonne humeur et aussi tête brûlée cachent de douloureux souvenirs...»

Oui tous, du moins presque. Certaines et rares personnes se montraient véritablement aux gens qu’ils rencontraient et peu importe leurs identités. Cela pouvait être une force mais aussi une faiblesse, car lorsque l’on à rien à cacher cela peut se retourner contre nous. Effectivement la jeune femme cache des blessures et en parler est une chose délicate pour elle, car se montrer sous son jour le plus vulnérable était rare et d’une certaine façon Kate détestait cela mais d’un côté c’était un poids au cœur qu’elle enlevait pendant quelques minutes. C’est ainsi et pas autrement, ne se laissant pas abattre, elle garda le même visage et répondit :

«
Tout le monde même toi ? Ma personnalité était bien affirmée avant les blessures en question mais cela l’a sûrement affirmée. C’est bizarre que les gens ne vivent pas la vie comme elle vient avant que quelque chose leur tombent dessus et qu’ils en profitent. Cependant d’autres font l’inverse et se renferment, deviennent différent et ne font confiance qu’a de rares personnes. Ces personnes ont une carapace dure mais il suffit de trouver la faille pour pouvoir voir le gentil et mignon agneau sous la fourrure d’ébène du loup. Je crois que je n’ai pas besoin de te dire de qui je parle…
»

Voila comment une gamine de dix huit ans à peine le voyait, certes cela n’était pas des plus prodigieux mais chaque geste et chaque phrase fait son effet et la rouge et or le savait très bien. La personnalité humaine est tellement complexe à déchiffrer que parfois Kate se dit qu’elle pourrait se surprendre elle-même. Cependant le fait qu’il ait vu juste du premier coup l’avait surpris mais il à encore beaucoup de chose à lui faire découvrir et elle était prête. Après tout, la jeune femme avait une ouverture d’esprit apprécié car ce qu’elle détestait par-dessus tout était les mangemorts, cependant il n’en n’était pas un et la rouge et or en était sûre.

«Courageuse, mais pas suicidaire, c'est la meilleure attitude à adopter dans la vie. »

Oh, il y a beaucoup de chose à adopter dans la vie, ‘fais pas ci- fais pas ça’ cela n’était pas pour la Gryffondor, plus il y avait de règles et plus elle les transgressait. Pas pour faire chier le monde ou se recevoir une tonne de punition qu’elle ne ferait jamais mais peut être pour exister de cette manière, de toute façon c’était comme imprimé dans ses gènes. Sa mère était comme elle y parait du moins quand elle était plus jeune. Kate tenait de sa mère son caractère impétueux mais que tenait-elle de son père mangemort. Elle savait que sa mort cachait quelque chose et même s’il elle ne savait pas quoi la jeune femme espérait ne pas suivre ses traces. Elle répondit d’une voix franche enfin comme d’habitude car chez elle la franchise était une qualité mais aussi un terrible défaut :

«
Et franc tout en restant secret, est-ce pour toi une bonne attitude à adopter dans la vie ? Bien que je suis sûre que sur le premier critère tu me rejoins ! Ai-je raison ? »

Attaquer pour mieux se défendre, une technique apprise encore en duel. Beaucoup de chose pour le combat étaient aussi valable lorsque l’on parle et Kate s’en servait continuellement. En fait la plupart de ses discussions ressemblaient à un duel ou parfois l’un perdait ou l’autre gagnait mais à chaque fois cela était un combat intéressant et souvent gagné ou perdu de près. Mais que va-t-il se passer cette nuit, serait-ce l’inconnu au secret bien gardé qui va gagner ou alors la Gryffondor intriguée ? Et pourquoi pas un match nul ? La réponse …. Plus tard !

Alors qu’elle marchait et que son cœur faisait encore des siennes, il fit un mouvement brusque et lui serra le bras tout en l’attirant à lui. Surprise la rouge et or aurait put avoir une réaction tout à fait différente, sortir sa baguette et la lui brandir sous son nez, crier ou encore fuir. Mais Kate resta immobile, figée par le geste mais aussi parce qu’elle était là et que son cœur rata encore plusieurs battements. Puis il accéléra et repris quelques secondes après son rythme normal. Il n’y avait pas eu beaucoup de situation, où il s’était affolé ainsi et encore moins des rencontres, mais elle en profitait. Il brisa le silence en disant quelques mots :

«Excuse-moi. »

Après avoir un murmuré un « ce n’est rien », Kate le regardait de ses grands yeux bleus fixer le sol d’un air gêné. Pourquoi il avait fait cela, elle n’en savait rien mais même si cela l’a surprenait, la Copered se contentait de le regarder sans ciller en espérant juste qu’il lève les yeux. Juste ce mouvement, elle attendit quelques minutes jusqu'à qu’il reprenne la parole. Un soulagement pour elle-même si elle était encore sous le choc de l’événement qui venait d’arriver.

«Dans ce cas, je ne te dirais pas qui je suis... A part que j'étais aussi à Gryffondor, et que beaucoup de gens me connaissent ici comme le virtuose du piano à la carriole. »

Cela détendit l’atmosphère en quelques secondes, enfin la jeune femme savait quelque chose sur cet inconnu. Virtuose du piano à la carriole hein ? Et bien maintenant, la Copered se sentait obligé de dire quelque chose à son tour. Sachant par instinct qu’elle ne le verrait pratiquement jamais à Poudlard, elle pouvait lâcher une autre information. Tout en gardant son identité secrète même si avec quelques recherches on pouvait les avoir. Mais bon, le mystère cela s’entretient !

«
Il faudrait que je vienne dehors plus souvent, mais en plein jour si je veux te voir dans le coin. Je me sens maintenant de dire quelque chose de te dire quelque chose. Je suis fille d’une médicomage et depuis maintenant un an, je dirige l’équipe de Quidditch même si on n’utilise pas trop les balais en ce moment. »

S’appuyant contre le mur, Kate posa ses mains sur la pierre rêche et s’écorcha le doigt en posant la droite. Regardant la blessure quelques secondes, elle ne put s’empêche de murmurer un :

«
Aïe ! »

Avant de regarder le sang rouge perler et de commencer à chercher un sortilège adéquat.

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Ven 1 Mai - 21:05

J'aimais vraiment bien cette fille. C'était tellement surprenant vu que je ne la connaissais que depuis quelques minutes et qu'habituellement, je restais longtemps sur mes gardes avec des inconnu(e)s. Si certaines connaissances m'avaient vu ici, ils ne manqueraient pas d'être étonnés. C'était également presque anormal de voir que je me retenais de l'attaquer alors que son odeur alléchante de jeune fille me titillait le nez de prédateur affamé. C'était comme si j'avais envie de la protéger... Ce qui n'était jamais arrivé. Ce que jamais je n'aurais pensé possible. C'était comme si je voulais utiliser ma nature de vampire pour une fois, mais dans un but de protection d'autrui. Pourtant, elle ne semblait pas en avoir besoin, petite tigresse qu'elle était.

Pourquoi tremblait-elle aussi lorsque nous nous frôlions ? C'était tellement étrange que je refusais de m'y concentrer. Y réfléchir me plongerait certainement dans des réflexions sans fin, et aucune réponse ne me sera apportée. Je préférais cette ignorance d'ailleurs : cela donnait un mystère de plus à notre rencontre.


"Tout le monde même toi ? Ma personnalité était bien affirmée avant les blessures en question mais cela l’a sûrement affirmée. C’est bizarre que les gens ne vivent pas la vie comme elle vient avant que quelque chose leur tombent dessus et qu’ils en profitent."

J'avais bien visé apparemment, elle-même faisait partie de ce genre de personnes. Oh, bien sûr, je ne me risquerais pas à lui demander quelles étaient ces blessures, je n'étais pas du genre à m'immiscer dans la vie des gens.

"Cependant d’autres font l’inverse et se renferment, deviennent différent et ne font confiance qu’a de rares personnes. Ces personnes ont une carapace dure mais il suffit de trouver la faille pour pouvoir voir le gentil et mignon agneau sous la fourrure d’ébène du loup. Je crois que je n’ai pas besoin de te dire de qui je parle…"

En effet.

J'avais doucement mais douloureusement souri à ces paroles. Je l'avais sous-estimée dans l'observation, elle avait touché en plein cœur. Avant d'être vampire, j'étais différent oui, même si j'avais l'impression d'être comme avant avec la Gryffondor. Maintenant, il est vrai, je me servais plus de mes charmes pour obtenir ce que je voulais, même si je ne voulais rien avec elle.

« Et franc tout en restant secret, est-ce pour toi une bonne attitude à adopter dans la vie ? Bien que je suis sûre que sur le premier critère tu me rejoins ! Ai-je raison ? »

C'est vrai, en effet. Même si j'ai l'impression que l'on se ressemble énormément là-dessus. Sauf que tu serais plutôt franche, secrète, et têtue en plus.

Le fait qu'elle reste ainsi immobile dans mes bras, sans aucun mouvement étonné ou agressif me surprit. Seul son cœur palpitant contre moi, ce qui me fit prendre conscience de la brutalité de mon geste et de l'étreinte que j'avais eu, et je la relâchai, baissant mon regard sur le sol. J'avais honte de cette pulsion bestiale qui m'avait saisi lorsqu'elle m'avait frôlé.

« Il faudrait que je vienne dehors plus souvent, mais en plein jour si je veux te voir dans le coin. Je me sens maintenant de dire quelque chose de te dire quelque chose. Je suis fille d’une médicomage et depuis maintenant un an, je dirige l’équipe de Quidditch même si on n’utilise pas trop les balais en ce moment. »

Il est bien plus difficile de me trouver en plein jour, à moins que tu viennes directement à ma carriole. Elle est légèrement à l'écart du village par contre.

Oh oui, j'avais énormément envie de la revoir, je ne le cachais pas. Elle m'intéressait, captait mon attention. Les informations qu'elle me fournit ainsi me firent sourire : ainsi, elle aimait le Quidditch ? Si je la renvoyais un jour, je sais déjà ce que je pourrais lui offrir...

Au pire, pour les balais... Ils pourraient servir à botter le derrière des Mangemorts, non ?

Soudain, elle s'appuya contre le mur, et je sentis ce qu'il se passa avant son léger cri de douleur : elle venait de s'érafler le doigt, et du sang commençait à couler. Ne pouvant m'empêcher de gémir et de fixer le sang, je tremblais, me sentant prêt à la mordre, tout en rechignant à le faire. Heureusement, un échappatoire vint la sauver : deux autres odeurs se faisaient sentir et apparemment, vu l'odeur de magie noire associée à la leur, il s'agissait à nouveau de mangemorts. Partant aussi rapidement que ma vitesse de vampire me le permettait, je m'approchais donc d'eux rapidement, mordant dans le cou de l'un pour le délaisser et tuer également l'autre. Me nourrissant d'un des cadavres, absorbant tout son sang pour tenter de me calmer, je sentis également qu'elle m'avait suivi et qu'elle était derrière moi, je redressais la tête, mes canines pleines de sang ne cachant plus ma nature. Ce fut donc d'un ton amer et triste que je pris la parole.

Je sais ce que tu penses. Tu peux fuir tu sais, je ne te retiendrais pas, je te comprendrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Sam 2 Mai - 1:20

Pour rien au monde, elle ne donnerait sa place à quelqu’un d’autre à ce moment précis. Beaucoup de gens se seraient lassés de cette conversation ou le secret était préservé et où l’on dévoilait son identité comparable à une partie d’échec où l’on montre chaque pièce les unes après les autres. Kate se délectait de cette rencontre face à cette personne si énigmatique et pourtant si franche à la fois. Un curieux mélange unique en son genre qui faisait que la rouge et or l’appréciait. Une nuit pareille serait inoubliable et elle le savait parfaitement. De plus le comportement qu’ils avaient tous les deux étaient étranges ce qui intriguait encore plus la rouge et or. Lui agissait de façon bizarre qu’elle ne pouvait expliquer et quand à elle c’est ses frissons et son cœur qu’elle ne pouvait contrôler qui l’intriguait.

Mais elle ne restait pas là juste pour l’intérêt que l’inconnu car au fond elle l’aimait plutôt bien. Le fait qu’il soit franc, froid et différent de tout ce qu’elle avait connu, Kate aimait cela. En fait, même si tout à l’heure la jeune femme était encore hésitante au fait de revenir le voir, maintenant elle en était sûre. Du moins pour l’instant. C’est fou comment Kate pouvait faire confiance aux gens après quelques minutes, mais sa confiance au premier abord était beaucoup plus facile à donner que celle qu’elle donnait à de véritables amis. Ce qui était bien chez cet homme, c’est que malgré qu’il ait touché l’un des points faibles de la Gryffondor, il ne demandait aucune précision sur son histoire ce qui la rassura quelque peu. Débiter son histoire, la Copered ne le faisait pratiquement jamais et lorsqu’elle se confiait enfin, elle virait aux larmes. Pour la séquence émotion on repassera. Il prit la parole mais parla peu :


«En effet. »

Alors Kate avait vu juste ! Bravo, pour une fois que son observation était mise à l’épreuve la jeune femme avait réussi l’examen avec succès. Ce qui était bien aussi c’est qu’en ayant raison, l’inconnu était effectivement pas quelqu’un de si insensible que cela et qu’il avait eu lui aussi ses raisons et ses peines. Qu’il soit humain en fin de compte, humain ? Kate tu n’auras pas cette impression très longtemps. Mais elle esquissa un sourire car si elle avait laissé à découvert une de ses faiblesses, lui aussi ! Toujours une discussion où lorsque l’un dévoilait quelque chose, l’autre le faisait également. Puis il parla à nouveau :

«C'est vrai, en effet. Même si j'ai l'impression que l'on se ressemble énormément là-dessus. Sauf que tu serais plutôt franche, secrète, et têtue en plus. »

Un point commun ? Oui c’est vrai que Kate est une femme franche et personne ne pourrait le nier, pas même son oncle qui est la seule famille qui lui reste et qui l’a connaissait le mieux. La franchise était l’une de ses qualités qui étaient les plus appréciées à Poudlard mais aussi l’une des plus détestées. Le fait qu’elle aime dire tout haut ce qu’elle pense, parfois dérange et la Gryffondor s’en amuse. Secrète était aussi quelque chose qu’elle entretenait avec certaines personnes et cela était essentiel dans la discussion qu’elle avait en ce moment même. Et têtue ? Oh oui … elle ne lâchait jamais l’affaire.

«
C’est vrai que je suis très têtue, mais aussi rancunière et je me met vite en colère. Etant toi aussi à Gryffondor, tu devais forcément avoir quelques points communs avec moi sinon je me poserais des questions. Je crois aussi que tu es quelqu’un qui n’abandonne qu’après une dure défaite et pas avant ! »

Bon peut être qu’elle allait un peu vite en besogne mais lui n’abandonnait pas facilement la partie et cela Kate en était sûre, aussi sûre que voler sur un balai était une sensation incroyable. Le geste qu’il fit et qui avait surpris Kate, l’avait dirait-on un peu déçu de lui-même alors qu’il regardait le sol pendant quelques secondes. La rouge et or savait que cela ne serait pas un sujet de discussion des plus agréables et qu’il valait mieux passer dessus comme il l’avait fait pour son passé. Elle lui rendait la pareille en quelque sorte. Puis vint le jeu des identités ….

«Il est bien plus difficile de me trouver en plein jour, à moins que tu viennes directement à ma carriole. Elle est légèrement à l'écart du village par contre. »

Très bien, de toute façon la journée elle était en cour car il faut dire que la nuit était le seul moment où elle pouvait se balader tranquillement à Pré-Au-Lard en rencontrant le moins de mangemorts possible et ainsi de problèmes.

« Il est aussi dûr de me trouver en pleine journée mais à mon avis pour une autre raison. Même si je ne suis pas tellement présente et assidue en cours, il faut quand même que je fasse acte de présence en cours. Moi je ne peux pas te dire d’endroit précis car même à Poudlard je préfère me promener dans le château plutôt que de revenir à la salle commune. Mais très bien, lors d’un week-end je viendrais te voir, musicien virtuose…. »

Elle esquissa un petit sourire une fois cette phrase et regarda l’inconnu, il avait voulu savoir son nom et elle lui avait plutôt dit quelques autres informations qui lui parlerait plus et bien qu’ils se tutoyaient aucun ne connaissait le prénom de l’autre, enfin faudrait peut-être le faire à un moment. Puis il parla à nouveau des balais cette fois-ci.

«Au pire, pour les balais... Ils pourraient servir à botter le derrière des Mangemorts, non ? »

Le sourire que la rouge et or esquissait jusqu'à présent était maintenant un peu plus grand et pour la première fois depuis le début de la discussion, la jeune femme laissait apercevoir ses petites dents blanches. Puis laissant un rire minuscule lui échapper elle répondit comme à son habitude avec la franchise qui était toujours en elle :

«
Ouais mais cela serait dommage de gâcher des balais ainsi mais après tout on pourrait faire une exception c’est pour la bonne cause ! »

Et vint l’accident qui déclencha tout, quelque chose que Kate n’aurait jamais imaginé bien qu’elle savait qu’il était différent de la plupart de la gente masculine. Alors qu’elle regardait les quelques gouttes pourpres perler, elle sortit sa baguette ne se souciant pas de son visiteur et de sa réaction à son égard. Elle murmura une formule qui faisait comme un pansement transparent tout en entendant à sa gauche un gémissement mais lorsqu’elle relava les yeux ce fut le néant. Cet inconnu si charmant avait disparut. Puis se disant qu’elle ne pouvait abandonner ainsi, Kate se rendit dans la rue principale ou elle eut une surprise des plus monumentales. A quelques mètres, se trouvait le musicien qui s’était s’approché des deux mangemorts qui gisait maintenant morts sur les dalles de pierres. Oui, elle l’avait suivit et elle risquait sa vie mais pourtant la rouge et or restait figée entre l’horreur et la stupéfaction fixant les deux cadavres. Ce fut la voix du vampire puisque maintenant elle pouvait bien le dire qui lui fit décoller les yeux des deux mangemorts morts :

«Je sais ce que tu penses. Tu peux fuir tu sais, je ne te retiendrais pas, je te comprendrais. »

Bah euh ouais Kate, si tu es sainte d’esprit ce n’est peut-être pas la meilleure personne à qui parler. Alors pourquoi tu reste figée ainsi devant un vampire qui venait de se rassasier ? Bon ok tu as appris à le connaître et tu l’as apprécié et ok maintenant il est rassasié. Mais que voulez vous Kate est têtue comme il à dit précédemment, alors voila pourquoi elle fait quelques pas en avant :

«
Non tu ne c’est pas ce que je pense, oui je suis un peu et même très effrayé par ce que je viens de voir mais comme tu l’as dit avant je suis têtue et tête brulée. Je m’attire vers le danger comme un papillon vers une flamme et contrairement à lui je ne veux pas me brûler. Cependant je suis tout de même contente de ne pas avoir fini comme eux et je suis désolé pour …ça. »

Elle montra son doigt avant de regarder le sol quelques secondes puis le regarda dans les yeux comme pour le persuader et fit quelques pas et avec quelques hésitations lui toucha le bras. Cela pouvait paraître anodin pour quelqu’un qui voyait la scène depuis l’extérieur mais pour la rouge et or cela était totalement différent. Elle réussit à contrôler un peu son organe vital pour qu’il ne rate qu’un battement cette fois-ci. Puis elle reprit la parole :

«
Tu sais, rencontrer un vampire je sais que ce n’est pas une situation des plus rassurantes mais je m’en fous. Avant de savoir qui tu étais je t’appréciais alors peut-être que je suis sucidaire mais cela ne va pas changer maintenant. Par contre tu pourrais juste ‘Elle montra ses dents’ parce que ça par contre cela me dérange un peu… enfin tu vois quoi. »

Elle lâcha le bras et finit :

«
Maintenant je crois qu’on peut se dire nos prénoms. Moi c’est Kate. »

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Dim 3 Mai - 22:17

«Je sais ce que tu penses. Tu peux fuir tu sais, je ne te retiendrais pas, je te comprendrais. »

Je savais que c'était elle qui s'approchait de moi, je le sentais. Même si je détestais ma condition de vampire, elle m'apportait quelques avantages, comme mes sens renforcés. Maintenant que je pouvais rester calme après ce repas, j'avais peur. Oui, peur, même si j'étais quelqu'un de courageux. A la fois j'avais peur qu'elle reste et à la fois peur qu'elle parte. Je ne voulais qu'elle reste parce que je pensais qu'elle se méfierait tout le temps de moi après cela. Je ne voulais pas qu'elle parte parce que j'appréciais sa présence, même si elle me donnait soif. En la voyant figée ainsi, entre horreur et stupéfaction, je n'avais qu'envie de fuir, fuir pour ne pas voir son visage. J'étais peut-être courageux, je n'avais pas voir que je décevais les gens et leur faire du mal, et j'étais persuadée qu'elle était dans cet état. Déjà, j'esquissais quelques pas en arrière, la regardant d'un air penaud et triste.

« Non tu ne c’est pas ce que je pense, oui je suis un peu et même très effrayé par ce que je viens de voir mais comme tu l’as dit avant je suis têtue et tête brulée. Je m’attire vers le danger comme un papillon vers une flamme et contrairement à lui je ne veux pas me brûler. Cependant je suis tout de même contente de ne pas avoir fini comme eux et je suis désolé pour …ça. »

Elle s'était avancée vers moi, et je ne pouvais rien faire de plus que de l'observer. Je n'osais plus partir pour la peiner, ni m'approcher pour l'effrayer encore plus. Elle l'avait bien dit : je lui avais fait peur et à cette idée, je sentis mon cœur se déchirer. Je détestais vraiment faire le mal. Lorsqu'elle me montra son doigt pour s'excuser de son petit problème qui avait déclenché, je ne pus lui faire qu'un sourire désolé.

Ce n'est pas de ta faute, c'est uniquement de la mienne. C'est à moi de m'excuser. Par ma sottise, j'aurais pu attenter à ta vie.

Je savais tous les dangers qu'elle aurait pu affronter par mon inconscience. Toute la colère que je contenais était volatilisée maintenant, et ne restait plus que de la rancœur envers moi-même. Si je m'étais nourri avant de me promener ainsi, rien ne serait arrivé et elle n'aurait rien su de mon état. Maintenant qu'elle me fixait droit dans mes yeux bleu outremer, je savais. Je savais qu'elle s'en voulait, et m'en voulais encore plus. Toute cette tristesse et cette honte envers moi-même, elle pouvait le lire dans mes prunelles, aussi bien que je lisais en elle. Elle s'approcha de moi et de nouveau, je restais immobile. La voyant hésiter pour je ne sais quelle raison, je la regardais d'un œil surpris mais finalement, lorsqu'elle se décida enfin à bouger, ce fut pour toucher mon bras. Maintenant que je n'avais plus soif, ces battements de cœur qui dérapaient légèrement ne provoquaient plus qu'un tremblement. A sentir pourtant cette main qui semblait chaude sur ma peau froide et dure, je me levais presque machinalement pour me retrouver face à elle. La fixant droit dans les yeux, je n'avais fait mine d'enlever son bras, ce contact m'apportant même une certaine sérénité.

Je ne te ferais pas de mal tu sais... Je ferais tout pour, je te le promets.

Caressant doucement sa joue de la main, je la laissais donc ensuite me reparler.

« Tu sais, rencontrer un vampire je sais que ce n’est pas une situation des plus rassurantes mais je m’en fous. Avant de savoir qui tu étais je t’appréciais alors peut-être que je suis sucidaire mais cela ne va pas changer maintenant. Par contre tu pourrais juste ...parce que ça par contre cela me dérange un peu… enfin tu vois quoi. »

Oh.

J'avais oublié ce détail légèrement embarrassant, en effet. Souriant doucement, j'essuyais rapidement mes canines encore tachetées de sang, avant de faire disparaître le mouchoir utilisé. De nouveau quelques instants de silence firent leur apparition, mais cela ne me gênait pas : habitué au silence, il faisait partie de ma vie après tout. Finalement, lorsqu'elle lâcha mon bras, je ne pus retenir un léger soupir et enlevai également ma main de sa joue.

« Maintenant je crois qu’on peut se dire nos prénoms. Moi c’est Kate. »

Moi, c'est Ceban. Je trouve que ton prénom ta va bien, il fait aventurier, comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Ven 8 Mai - 3:30

Bon c’est sûr que dans la situation qui ce passe en ce moment même, Kate n’est pas des plus alaise et si on la croiserait dans un couloir de Poudlard la jeune femme serait tout autre. Son assurance à fait place à quelque chose qui pourrait ressembler à une douceur naissante mais son franc-parler est toujours présent ne la quittant pas une seule seconde. C’était pour elle inhabituel de se retrouver dans une telle situation où elle était choquée mais sans éprouver de dégout. La compassion pouvait faire son entrée mais la rouge et or savait parfaitement que cela ne servirait a rien dans une telle situation. Il fallait simplement que cette dernière reste-elle-même et puis elle verrait bien ce que l’avenir lui réservait. Mais d’un côté, s’il avait voulu la tuer ne serait-elle pas à la place de ces deux mangemorts ? Même si elle répugnait que l’on puisse voler une vie humaine d’une façon ou d’une autre, Kate ne pouvait que s’estimer heureuse de finir avec une simple coupure de cet accident. Cependant elle ne pouvait lui en vouloir car après tout elle avait la vie sauve et la Gryffondor ne pouvait se mettre à la situation de l’homme qu’elle avait en face d’elle. Vivre la nuit et en plus devoir se nourrir de cette manière doit être dur et même si elle espérait ne jamais en connaître les sensations, la lionne savait qu’elle devait s’estimer chanceuse.

Oui elle aurait put se barrer loin d’ici et ne plus penser à cette rencontre qui aurait fait grand bruit à Poudlard. Mais peut-être est-ce la stupéfaction qui avait fait que pendant quelques instants la rouge et or était restée ainsi figée sur place ayant son regard qui vaguait des deux corps morts au vampire. D’un côté, elle savait très bien depuis le début qu’il était différent mais cela elle ne s’y attendait pas. Probablement parce que c’était la première fois qu’elle était face à un vampire et qu’à ces yeux, il était tout d’abord quelqu’un avant d’avoir cette particularité qui avait sûrement bouleversé toute sa vie. Kate était plus habituée à fréquenté les loups-garous car une ancienne amie à elle nommée Katalina l’était et la Gryffondor savait quoi faire en toute situation. Bizarrement, la jeune femme ne s’attendait pas à la réaction de l’homme ainsi, qu’il recule et qu’il ait ainsi honte de son geste. Oui, il ne devait pas être fier mais on aurait plutôt dit qu’il avait peur de la rouge et or, ce qui détermina encore plus Kate dans son geste de lui toucher le bras.

« Ce n'est pas de ta faute, c'est uniquement de la mienne. C'est à moi de m'excuser. Par ma sottise, j'aurais pu attenter à ta vie.»

Oui ce n’était pas de sa faute mais pas de la faute de ce vampire non plus, se contrôler à toute heure de la journée et de la nuit est totalement impossible et parfois on dit ou l’on fait des choses que l’on ne devrait pas. Pour Kate c’est la plupart des fois par les mots qu’elle se défoule mais comment pouvait-elle en vouloir à un homme qui avait de telles pulsions et qui ne pouvait contrôler ? Demander l’impossible à quelqu’un n’était pas des manières et tout le monde à une part d’humanité en soi et chacun en subit les conséquences un jour ou l’autre. D’ailleurs un monde sans erreur, ni humanité serait mort d’un certain côté. Prenant la parole, elle laissa tout de côté pour parler le plus simplement possible, ce qu’elle pensait :

«
Tu n’as pas non plus à t’excuser, on ne peut pas se contrôler vingt quatre heures sur vingt quatre surtout lorsqu’on est comme toi. Même si je ne peux me mettre à ta place, je pense savoir combien c’est difficile. Et puis si tu aurais fuit dès le début je n’aurais pas rencontré un homme surprenant. Différent certes mais surtout surprenant. »

En ce moment précis, tous les deux se regardaient sans pratiquement ciller. Cela n’était pas un regard de défi mais plutôt un regard de compréhension car elle pouvait voir pour la première fois depuis le début de leur conversation le mélange de honte et de douleur qui sommeillait en lui après un tel geste. Kate ne disait rien et pourtant pensait tout autre, comment lui dire qu’elle ne lui en voulait point ? Que chacun avait ses souffrances et qu’il devait essayer de supporter les siennes du mieux qu’il pouvait ? De toute façon Kate n’était pas la meilleure pour consoler les autres même si lorsqu’il s’agissait de garder un secret la Copered était muette comme une tombe. Le geste qu’elle fit, lui fit encore et toujours ces mêmes sensations bizarres mais c’était la première fois que la Copered le faisait et non l’inverse. Puis il continua de parler :

« Je ne te ferais pas de mal tu sais... Je ferais tout pour, je te le promets.»

La rouge et or le savait, effectivement elle ne pouvait nier que passer du temps avec une personne pareille n’était pas sans risque mais le fait qu’il aille tuer ces deux mangemorts alors qu’elle était à sa portée était un acte qui suffisait à la jeune femme de lui donner sa confiance. Une confiance rare mais qu’elle était en quelque peu obligée de donner au vampire car sans confiance elle ne pourrait continuer à apprendre des choses sur lui et cela la désolera plus qu’autre chose. De plus, qu’il le dise certifiait ses convictions à son égard et elle se détendit un petit peu. Kate répondit le plu sereinement qu’elle pouvait :

«
Je sais. »

Elle lui avait donné une confiance en lui disant cela, une confiance que la Gryffondor ne donnait à peu de personne peut-être parce que le fait d’être blessé par la suite était présent ? Après tout, donner sa confiance à tout va n’était pas bien non plus alors. Lorsqu’il posa sa main froide sur la joue de la jeune femme, cette dernière ne put s’empêcher à nouveau de trembler un petit peu mais au fond cela la gênait moins qu’au début même si elle n’y était pas insensible. Son cœur, quand à lui rata son battement comme avant et continua sa course naturelle. Cependant il en rata quelques autres mais passons ce bref détail.

Alors qu’elle lui avait montré ses canines un peu ‘sales’, il les essuya tout en souriant et même Kate ne put s’empêcher d’en esquisser un petit. Oui la situation était loin d’être drôle mais bon c’était ainsi et cela ne la gênait guère. Puis un petit silence vint se faire pendant quelques instants, un silence serein qui n’était pas gênant et plutôt reposant. Celui qu’elle redécouvre chaque nuit alors qu’elle partait ainsi. Loin du bruit des filles qui gloussaient à tout vas et des rires gras des garçons qui faisaient des mauvaises blagues, loin des rires des élèves qui réussissait à profiter de quelques moments de bonheurs et aussi loin des chuchotements incessants des élèves dans les couloirs lorsque quelqu’un en particulier passait. Rien que le silence….

« Moi, c'est Ceban. Je trouve que ton prénom ta va bien, il fait aventurier, comme toi.»

Cette fois-ci ce fut un véritable sourire qui vint faire place car il avait vu juste. L’aventure était quelque chose qu’elle adorait et c’était l’une des raisons pour lesquelles, elle était ici en ce moment même en compagnie de Ceban. D’ailleurs quand on y pense Ceban ….

«
Merci et il est vrai que rester dans mon coin sans rien faire n’est pas quelque chose que j’apprécie particulièrement. Quand à toi Ceban, il est pas si semblable que cela et il fait pleins de mystères tout comme toi …. »

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Sam 9 Mai - 0:01

« Tu n’as pas non plus à t’excuser, on ne peut pas se contrôler vingt quatre heures sur vingt quatre surtout lorsqu’on est comme toi. Même si je ne peux me mettre à ta place, je pense savoir combien c’est difficile. Et puis si tu aurais fuit dès le début je n’aurais pas rencontré un homme surprenant. Différent certes mais surtout surprenant. »

J'aurais été humain, j'aurais rougi, cela était sûr. Me traiter de surprenant était une chose rare : d'habitude, on ne regardait que ma beauté tout d'abord, pour ensuite s'intéresser un peu à mon caractère. Elle, elle faisait le contraire et j'aimais cela. J'aimais qu'on m'observe pour ce que je suis et non ce que je parais être. Malgré tout cela, je souffrais et cela se voyait. Mes yeux ne reflétaient que cela, cette douleur et cette tristesse à l'idée que j'aurais pu lui faire du mal. Elle, je ne la trouvais pas uniquement surprenante. Je la trouvais aérienne, un véritable ange sans peurs. Ceci pouvait-il expliquer le fait que je ressente l'envie de la protéger ? Je n'en sais absolument rien. Je ne m'expliquais absolument pas cela, moi qui me nourrissais de criminels et m'en fichais des autres lorsque venait le soir et que j'avais soif.

Et toi... A vrai dire, je ne sais même pas comment te considérer. Je crois bien que c'est la première fois depuis longtemps. Tu me sembles mystérieuse, mais j'ai tellement l'impression qu'on se ressemble au fond...

Ma voix n'était plus qu'un murmure. Que pouvais-je dire de plus ? Rien je pense. Déjà, j'avais l'impression de beaucoup trop en dire sur moi-même, mais je ne pouvais rien faire d'autre. J'avais l'impression qu'elle pouvait tout entendre malgré son page. Elle avait quoi... 17 ans ? J'en avais 47 et pourtant, je me sentais proche d'elle. Elle qui était si mature. Elle qui détestait aussi ouvertement que moi les mangemorts. Pourtant, dans ce monde où il fallait se taire, on avait décidé de parler, oui, de dire nos opinions, qu'importe les conséquences. Sa main sur mon bras me fit comprendre que ce lien invisible était fort, même si nous venions juste de nous rencontrer. Elle savait ce que j'étais, et n'étais pas partie. Même si je gardais cela caché, une petite bulle de joie s'était allumé dans mon esprit : oui, j'étais heureux. Heureux du fait qu'elle m'accepte pour ce que j'étais, et qu'elle mette de côté ce que je considérais comme un handicap.

« Je sais. »

Elle sait. Elle sait que jamais je ne lui ferais de mal. Rien que cette idée me fit doucement sourire, alors que j'avais toujours ma main sur sa joue. Cette confiance qu'elle m'offrait, je la prenais comme j'aurais pris un oisillon blessé, avec délicatesse et l'impression que ce cadeau était inestimable. J'étais persuadé de ne pas le mériter après tout. Je ne méritais pas son attention, je ne méritais même pas son soutien.

« Merci et il est vrai que rester dans mon coin sans rien faire n’est pas quelque chose que j’apprécie particulièrement. Quand à toi Ceban, il est pas si semblable que cela et il fait pleins de mystères tout comme toi …. »

Trop de mystères. Mais je n'ai pas le choix. Qui voudrait d'un vampire comme ami ? Personne.

J'aurais pu pleurer je l'aurais fait. Oui, cette soirée n'était pas comme les autres, cela était sûr. Personne n'aurait pu me faire ressentir ce genre d'émotions auparavant, et là... Elle le faisait en un clin d'oeil. J'avais presque l'impression d'être manipulé par elle, même si elle ne se rendait sans doute pas compte de cet effet sur moi. Ce fut certainement pour cela que je lui tournais le dos d'un seul mouvement souple et fluide, avant de marcher lentement, pour enfin m'asseoir contre un mur. La tête entre mes mains, je me détestais de plus en plus. Qui étais-je pour ne plus être à l'aise avec les gens ? Pourquoi ne pouvais-je pas être quelque de normal après tout ? D'énervement contre moi-même et ma condition, je donnais un coup de poing dans le mur, l'abîmant par la même occasion. Je la sentais près de moi, sans pour autant la regarder. Cependant, je me mis à parler de nouveau.

Je ne suis pas digne d'être ton ami, ou un confident. Je suis un vampire tu sais. Je mords les gens, même si j'essaye de me n'attaquer qu'aux criminels ou aux Mangemorts, et je pourrais te faire n'importe quoi. J'ai honte de cela, mais je n'y peux rien. Je ne ferais rien pour te chasser, mais je te conseiller de ne pas t'attacher à moi... Personne n'a été comme cela avec moi depuis des années tu sais. Et ceux qui ont essayé se sont retrouvés mordus la nuit.

Rapidement, je m'avançais vers elle, la prenant doucement par ma taille, mes crocs placés à quelques centimètres de son cou. Je continuais donc, en lui murmurant à l'oreille.

N'as-tu véritablement pas peur de la bête que je suis devenue Kate ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate S. Copered
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 391
 g e : 25
H u m e u r : Changeante
G r o u p e ( s ) : Modote et gryffondor ! Pour le meilleur et pour le pire x)
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 15/02/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 955

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Sam 9 Mai - 3:38

Heureuse ? Oui elle l’était, malgré le tourbillon d’émotion qui sommeillait en elle, Kate savait que ce sentiment était bien de la partie et elle ne comptait pas le laisser s’envoler tout de suite. Heureuse d’avoir fait cette rencontre, oui très étrange mais aussi surprenante et de toute façon c’était l’homme qu’elle appréciait et non les actes qui l’avait fait. Un rayon de soleil qui rayonnait alors qu’une nuit noire était présente depuis plusieurs heures. En ce moment, la rouge et or ne pensait plus à Poudlard, plus à la Veuve Noire et aux mangemorts et encore moins à ce qu’il l’attendait alors qu’elle reviendrait et que le cours de choses reprendrait son cour. En ce moment, Kate ne pensait qu’à cette conversation qui était si intéressante et aussi à Ceban qui mêlait parfaitement le mystère avec la franchise, mélange que Kate utilisait également à cause de son passé.

C’était une pause, une pause loin de tous ses problèmes, loin de tous ceux qu’elle détestait et il faut dire que cela lui faisait du bien. Etre là, en ce moment et avec lui rien ne pouvait être mieux et en ce moment même elle appréciait particulièrement son insomnie car sans elle que ferait-elle en ce moment ?

«Et toi... A vrai dire, je ne sais même pas comment te considérer. Je crois bien que c'est la première fois depuis longtemps. Tu me sembles mystérieuse, mais j'ai tellement l'impression qu'on se ressemble au fond...»

Considérer quelqu’un était quelque chose pour laquelle Kate était douée mais qu’avait-elle dit de lui ? ‘Différent et surprenant’, des mots vagues et qui pouvait définir tout le monde d’une certaine façon. Mais d’un côté comment définir le vampire ? Il est si mystérieux tout en restant clair c’était quelqu’un de très intéressant et qui intriguait la Copered. D’ailleurs il est vrai que cette dernière savait conserver le secret, déballer toute sa vie n’était pas dans ses habitudes et la jeune femme savait parfaitement qu’en dire trop était parfois signer son propre arrêt de mort. D’ailleurs qui à Poudlard savait son histoire ? Jude et ceux qui avaient suivit l’histoire de la famille dans la Gazette, il faut dire que ce journal savait chaque histoire de chaque sorcier et savait la diffuser au moment propice. Et dire que c’est le seul moyen de communication sorcier national et qu’il n’était même pas fichu de dire qu’il y avait des mangemorts à Poudlard. Le monde était véritablement étrange, d’abord un journal qui ne diffuse pas la vérité et maintenant un vampire qui protégeait une jeune sorcière. Monde étrange certes mais cela avait tout de même de bons côtés.

«
Tout le monde me dit plus ou moins des qualités mais trouver les mots juste afin de considérer quelqu’un c’est tout à fait autre chose. Cela me fait étrange de me retrouver face à quelqu’un qui me ressemble et qui me comprend tout en étant différent. Peu de personne me comprennent véritablement, comprendre que je suis ainsi et que je ne peux changer. En fait c’est réconfortant. »

Voilà, elle avait tout dit le plus calmement qu’elle pouvait tout en regardant Ceban droit dans les yeux, c’était incroyable comment en ce moment elle pouvait lire en cet homme, la douleur qu’il exprimait dans son regard changeait totalement des regards neutres du début. D’ailleurs le regard de Kate montrait aussi qu’elle était plongée dans la discussion, qu’elle éprouvait de la compassion pour Ceban mais surtout qu’elle s’y intéressait et que cela n’était pas un dialogue comme les autres.

Le voir en confiance avec elle, la faisait sourire car franchement le voir distant et loin d’elle ne pouvait que la déstabiliser même si sur point là, le vampire savait bien y faire. Rien que le voir sourire lui faisait plaisir car franchement elle savait qu’elle avait franchi une étape avec lui. La discussion avait tellement changé depuis le début. Alors qu’il semblait distant au début et séducteur sur les bords au début, il était maintenant proche d’elle et doux. Quand à elle ? Au début sur ses gardes et ne laissant aucune émotion lui échapper à part celle qu’elle ne pouvait contrôler, Kate était maintenant confiante avec cet homme et souriante. C’est étrange comment quelques minutes peuvent changer une relation, un moment fort ou quelques paroles et la rouge et or ne pouvait le regretter. Alors qu’elle pensait qu’elle avait été pendant des minutes entières à côté d’un vampire assoiffée, la Gryffondor se disait qu’elle était insouciante mais aussi que Ceban avait très vite réagit car sinon elle ne serait plus de ce monde à l’heure qu’il est. Pour l’inconscience, elle le savait déjà et pour l’autre raison ? Cela la rassurait et faisait qu’elle se sentait encore plus en confiance avec lui.

« Trop de mystères. Mais je n'ai pas le choix. Qui voudrait d'un vampire comme ami ? Personne.»

Donc elle n’était personne ? Sympathique merci et au revoir. Oui, la Gryffondor aurait put réagir ainsi en temps normal mais bon elle espérait tout de même qu’il ne comptait pas l’oublier de sitôt, enfin de son côté la Copered savait que cette discussion resterait longtemps gravé dans sa mémoire. Cependant en le regardant, elle savait que cette réaction aurait été des plus déplacées. Son regard bleu était devenu triste, cette solitude le pesait et elle le sentait. Une solitude que la jeune femme voulait alléger, rien qu’un tout petit peu. Kate lui répondit d’une voix sereine et qui se voulait douce :

«
Moi, j’en veux un, tu me redemande la question dans dix ans et je dirais exactement la même chose. Oui, beaucoup de gens n’aiment pas la différence et je la vois même à Poudlard entre les maisons. Le truc c’est que nous avons peur de tout ce qui est différent car différent dit forcément quelque chose que l’on ne connaît pas. C’est connu, les plus grandes peurs sont celles de l’inconnue et de la différence. Mais nous ne sommes pas tous comme cela et heureusement, des gens sont ouverts d’esprits et même si cela est rare certes, cela existe ! »

Bon le speech est terminé, mais bon que voulez vous quand Kate dit quelque chose qu’elle pense, la jeune femme ne peut s’empêcher de tout dire d’un traite sans s’arrêter. Jamais elle ne regrettait ses paroles et toujours elle les assumerait quelqu’en soit le sujet. Elle espérait non pas ouvrir les yeux à Ceban car le monde n’est pas rose et il le vampire le sait très bien déjà par sa situation. Mais lui faire comprendre qu’il n’était pas tout noir était aussi un défi. Elle rajouta :

«
Tu sais j’ai une amie à moi qui est loup-garou. Ce n’est pas la même situation je sais mais ayant passé beaucoup de temps je sais également que l’on peut vivre heureux. Elle a un mari et un fils, pourtant tu ne peux pas nier qu’elle peut les tuer à chaque pleine lune. »

Oui elle si connaissait un peu et voulait lui montrer que la différence n’empêchait pas les gens de vivre heureux. Mais il semblait bien poser sur ses positions alors comment faire pour lui prouver le contraire ? Il lui tourna le dos afin de s’adosser au mur pas très loin. Se rapprochant de lui, elle le vit s’asseoir et prendre sa tête entre ses mains. Il semblait si torturé par cette situation que cela lui faisait un pincement au cœur. Oui la jeune femme ne comprendrait jamais la sensation d’être différent mais elle ne voulait pas se sentir inutile pour autant. La Copered se donna pour objectif de montrer au vampire que la vie n’avait pas que des mauvais côtés.

« Je ne suis pas digne d'être ton ami, ou un confident. Je suis un vampire tu sais. Je mords les gens, même si j'essaye de me n'attaquer qu'aux criminels ou aux Mangemorts, et je pourrais te faire n'importe quoi. J'ai honte de cela, mais je n'y peux rien. Je ne ferais rien pour te chasser, mais je te conseiller de ne pas t'attacher à moi... Personne n'a été comme cela avec moi depuis des années tu sais. Et ceux qui ont essayé se sont retrouvés mordus la nuit.»

Etre digne, non mais c’est quoi cette histoire ? Franchement ! Et oui elle savait qu’il était un vampire, oui elle savait qu’il mord des gens. Dire que cela ne lui faisait rien serait mentir mais elle n’en n’était pas pour autant terrifiée. Et puis c’était un homme bon car ne s’attaquer qu’à certaines personnes était plus qu’honorables.

«
Personne ne décide à ma place qui est mon ami et tu ne seras pas le premier, je sais que tu es un vampire mais je sais aussi que tu es quelqu’un qui est différent de tous ceux que j’ai connu, quelqu’un qui est juste et qui malgré sa différence essaye de ne pas faire de mal autour de lui. Quelqu’un qui ne m’a pas tué alors qu’il le pouvait depuis longtemps, et ensuite tu te dis digne de ne pas être mon confident ? Et je sais très bien que tu ne feras pas de mal sinon je ne serais pas là en ce moment même. Et je suis heureuse d’être cette personne car sache tu ne te débarrasseras pas de moi par des belles paroles et encore moins par la force. Et je suis toujours de ce monde non ? »

La rouge et or se rapprocha de Ceban tout en regardant pendant quelques secondes les marques faîtes dans le mur. En fait, la force peut-être en viendrait à bout mais passons. Elle rajouta :

«
Quand au fait de m’attacher à toi, je suis au regret de te dire que c’est déjà fait. »

Et puis, il se leva et fit encore un de ces gestes qui faisait que le cœur de Kate rata plusieurs battements et que sa peau frissonna légèrement. La prenant ainsi, la jeune femme savait très bien que le danger était palpable mais que la confiance qu’elle lui avait donné était encore plus forte.


« N'as-tu véritablement pas peur de la bête que je suis devenue Kate ?»

Elle lui répondit aussi doucement :

«
Peur ? Pas en ce moment même si tu veux savoir mais toi n’as-tu pas plutôt peur de la confiance que je te donne ? Est-ce si nouveau pour toi ? »

_________________

Serre moi encore serre moi, jusqu'a etouffer de toi ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.futur-harry-potter-rpg.com/fiches-personnages-f9/just
Ceban Stove
Membre du staff neutre
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 83
 g e : 26
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/07/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   Ven 22 Mai - 0:42

Un petit rayon de soleil... A vrai dire, même si je n'appréciais pas vraiment le soleil, j'aimais bien cette jeune femme près de moi qui l'était à de nombreux points de vue. Elle semblait tellement rayonnante... Sûre d'elle et de ses opinions, tranchante et incisive sur la situation du moment. Moi, par contre... Je ne pouvais être sûr de mes pensées et de mes opinions. Lorsqu'on apprenait que sa propre sœur, que l'on croyait morte tuée par les mangemorts (ce qui nous fait détester les mangemorts), est devenue leur chef, cela suffit à nous déboussoler. Même si je détestais toujours aussi ardemment les mangemorts, je ne savais comment considérer ma sœur. Des fois, j'avais envie de la mordre jusqu'à ce que sa mort s'en suive, parfois j'avais envie de la protéger malgré tout. Cela était tellement difficile... J'étais loin d'être une personne suivant les critères qui faisaient les gens "bien", contrairement à elle. Oui, d'un sens, je la jalousais, de manière excessive peut-être. Pourquoi fallait-il qu'elle soit si sûre d'elle !

« Tout le monde me dit plus ou moins des qualités mais trouver les mots juste afin de considérer quelqu’un c’est tout à fait autre chose. Cela me fait étrange de me retrouver face à quelqu’un qui me ressemble et qui me comprend tout en étant différent. Peu de personne me comprennent véritablement, comprendre que je suis ainsi et que je ne peux changer. En fait c’est réconfortant. »

Réconfortant... Pas si sûr. Et si quelqu'un qui te ressemblant te connaissait si bien justement qu'il puisse te faire du mal en jouant sur les points faibles ?

Ce murmure, je le haïssais. Tout comme, d'ailleurs, je haïssais l'homme que j'étais avec elle. J'étais faible, fragile, tout ce que je détestais chez les autres. Je m'en voulais de rester près d'elle, de vouloir la protéger au péril de sa vie. La mienne ne comptait en effet plus depuis longtemps, vu ma nature. Combien de fois avais-je voulu en finir au début de ma vie vampirique ? Je ne les compte plus. La confiance qu'elle m'accordait, tout cet apaisement qu'elle voulait me fournir, je ne pouvais l'accepter.

« Moi, j’en veux un, tu me redemande la question dans dix ans et je dirais exactement la même chose. Oui, beaucoup de gens n’aiment pas la différence et je la vois même à Poudlard entre les maisons. Le truc c’est que nous avons peur de tout ce qui est différent car différent dit forcément quelque chose que l’on ne connaît pas. C’est connu, les plus grandes peurs sont celles de l’inconnue et de la différence. Mais nous ne sommes pas tous comme cela et heureusement, des gens sont ouverts d’esprits et même si cela est rare certes, cela existe ! Tu sais j’ai une amie à moi qui est loup-garou. Ce n’est pas la même situation je sais mais ayant passé beaucoup de temps je sais également que l’on peut vivre heureux. Elle a un mari et un fils, pourtant tu ne peux pas nier qu’elle peut les tuer à chaque pleine lune. »

Et si j'étais ami avec des gens que tu détestes ? Ou si je tuais un de tes amis ? Que me dirais-tu ? Et je ne pourrais pas être heureux, je ne voulais pas être vampire.

Elle mentait. Elle ne pouvais que mentir. Comment pouvait-on se comporter ainsi avec moi ? Je n'étais qu'un monstre, je le savais rien qu'en regardant les cadavres des mangemorts. Et les monstres, on les tue, ou on les rejette. Or, elle ne faisait pas cela, et cela me gênait.

« Personne ne décide à ma place qui est mon ami et tu ne seras pas le premier, je sais que tu es un vampire mais je sais aussi que tu es quelqu’un qui est différent de tous ceux que j’ai connu, quelqu’un qui est juste et qui malgré sa différence essaye de ne pas faire de mal autour de lui. Quelqu’un qui ne m’a pas tué alors qu’il le pouvait depuis longtemps, et ensuite tu te dis digne de ne pas être mon confident ? Et je sais très bien que tu ne feras pas de mal sinon je ne serais pas là en ce moment même. Et je suis heureuse d’être cette personne car sache tu ne te débarrasseras pas de moi par des belles paroles et encore moins par la force. Et je suis toujours de ce monde non ? Quand au fait de m’attacher à toi, je suis au regret de te dire que c’est déjà fait.»

C'était le choc. THE choc. Comment pouvait-elle avoir envie de s'attacher à moi comme ami ? Les arguments qu'elle m'avait donnés auparavant n'y changeaient rien : j'étais beaucoup trop têtu. Je n'attendais rien d'elle, ne voulais rien. C'est pour cela que je fis un geste assez stupide et dangereux finalement : je me précipitais vers elle et me plaçais de telle sorte qu'une morsure était très vite arrivée.

«Peur ? Pas en ce moment même si tu veux savoir mais toi n’as-tu pas plutôt peur de la confiance que je te donne ? Est-ce si nouveau pour toi ? »

Ce furent ces paroles qui me firent comprendre : elle était totalement inconsciente. Cela ne pouvait être que cela. Mais derrière ceci, je savais qu'elle avait raison : j'avais peur de la confiance des gens. Je la refusais tellement que j'étais prête à la rejeter elle-même. La relâchant ainsi brusquement, je commençais doucement à m'éloigner dans une ruelle plus sombre.

Tu sais, Kate... La confiance peut tellement être trompée, tellement être bafouée... Ne l'accorde pas à un être comme moi, sans foi ni loi. Je sais que tu ne m'écouteras pas, mais il le faut pourtant. Je ne peux pas être ton ami sous peine de devoir déchirer ta confiance... Désolé.

La reverrais-je un jour ? Je l'ignore. Ce que je savais, c'était que je m'éloignais. Me rattraperait-elle ? Je n'en savais rien. On verrait bien après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre nocturne ...[Fe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre nocturne ...[Fe]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Futur d'Harry Potter :: La zone RP :: Pré au Lard-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Harry Potter - Poudlard