AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le chagrin des cachots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noramélia Jess
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 34
 g e : 22
H u m e u r : Sans émotions
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/06/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Le chagrin des cachots   Dim 21 Juin - 1:15

Après mes cours journalier, je pris place dans la grande salle ou il y avais tout le monde et je me sentie très mal. Un lourd chagrin viens me bouleversée et par la même occasion, me nouer l'estomac. Je ne pouvais pas... Le souvenir de mon père le reviens comme un pic.
Je sortie de la grande salle comme si de rien était. Et après être sortie de la grande salle je fit comme quand j'avais 15 ans, c'est-a-dire, me réfugier dans les cachots.
Pourtant c'était l'endroit le plus sordide de Poudlard mais moi j'aimais cette endroit. Je regarda a droite puis a gauche et je regarda le portrait qui bouchais l'entré des appartements du maitre des potions Serverus Rogue. Mon mentor, c'était la meilleurs personne que j'avais rencontré en 15 ans de triste vie. Il m'avais comprise et aimer comme un père. Comme si mon mal n'était pas assez grand, je pleura pour sa mort aussi. Mon maitre des potions qui m'avais appris avec grande patience les potions était parti a cause des forces du mal. Voila pourquoi, je n'avais jamais aimer les idées de Voldemort. Cette face de serpent ne comprenais pas que les êtres humain était tous aussi sensible les uns les autre. Je ne voulais pas que ma faiblesse se vois mais j'était sur la bonne route pour montré que je n'était qu'une faible fille.
C'était lui qui m'avais aider a refouler mes sentiments. Il m'avais plus qu'aider pour oublier la mort de mon père. Mais, aujourd'hui, il n'était plus la pour m'aider et je déprimais de plus en plus. Une fois dans l'appartement, je me dirigea vers sa chambre je pris une de ses robes noir et m'allongea dans son lit. Je pleura toute les larmes que mon corps pouvais contenir. J'était mal. Je sentie une brise me frôler et je leva la tête.
C'était Serverus,enfin, son fantôme...
Serverus : "Allez, Mademoiselle Jess allez dans votre chambre et ne mouiller pas mes si belle robes noir "

Moi : " Ou..oui. Je suis professeur tu sais"

Serverus : " c'est pas une raison de noyer mes robes!!"

Après avoi
r ranger la robe de mon maitre des potions préféré, je sorti de sa chambre et une fois dans le couloir, mes larmes redoublèrent sans raison. Je m'adossa au mur, me mis en boule et pleura encore et encore.
Sauf que les élèves de Serpentard allais débouler d'une seconde a l'autre. Mais le mal était beaucoup trop grand pour pouvoir se lever et se cacher des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-personnages-f9/
Coralie DuChesnier
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 549
 g e : 32
H u m e u r : Chevaleresque
G r o u p e ( s ) : Ordre du Phénix, Braise de Poudlard
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 10/03/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Dim 21 Juin - 8:32

Cependant, ce ne fut pas une serpentar qui trouva la première la professeur, mais une gryffondors, l'une des plus vielles élèves de poudlard. Coralie avait laissé ses pas la porter dans le châteaux, perdu dans ses pensée, ses souvenir, bon et mauvais confondus. Elle avait plusieurs fois parcourus les coridors des cachots avec "les braises" pour libéré des élèves en retenues. Pourquoi ses pas l'y avait conduit, elle n'en avait aucune idées.

Cependant, ce sont des pleurs qui la menèrent jusqu'à la professeur. Des pleurs et aussi sa compassion jamais éteints, même après les deux guerres qu'elle avait vécus.

Elle s'approcha doucement, ce n'était pas de son affaire de demander pourquoi cette adulte pleurait. C'était un manque de civilité et un coup à l'orgueil que de le faire. Cependant, elle s'assit en silence à coté de la femme qui n'était pas beaucoup plus vielle qu'elle au finale. Coralie ayant maintenant 18 ans.

Elle fit un petit mouvement du poignet et la baguette de sureau apparut dans sa main gauche. Elle lança ensuite un sortilège silencieux qui éloignerais maintenant toute personne voulant passer par ce corridors, se rappelant qu'il avait quelque chose d'autre à faire, ou les distrayant assez pour qu'il passe par une autre corridors pour se rendre où il le devait. Cela ne durerais pas éternellement, mais laisserais sans doute le temps qu'il lui fraudais à la femme pour se ressaisir. Une fois le sortilège lancer, la baguette redisparut dans la manche de la jeune fille comme si elle n'avait jamais été là.

Coralie attendit alors en silence, faisant de sa présence un réconfort tranquille, que la femme soit prête soit à se confier, soit à reprendre ses activités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-valides-f13/lve
Noramélia Jess
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 34
 g e : 22
H u m e u r : Sans émotions
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/06/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Dim 21 Juin - 16:33

J'entendis des pas qui s'approchait. je savais que je n'aurai pas du revenir dans ce lieu ou j'entendais encore mes sœurs me dire que c'était ma faute si notre père n'était plus de se monde. Si nous avions été que deux ou même que il n'y avais pas eu de fille du tout il n'y aurai pas eu se massacre.
Je sentie une présence réconfortante, pareil a celle du maitre des potions , qui c'était mise proche de moi. Sans qu'elle ne bouge, je posa ma tête sur son épaule et je continu a pleuré.
C'était surement une élève mais ce n'était pas grave.
Elle ne pouvais que gentille. Elle n'avais pas l'aura de quelqu'un de méchant. Pas la même aura que ce fichu mangemort qui avais tuer mon père.
A cette simple pensée je pleura encore plus. C'était a cause de Voldemort si aujourd'hui je ne pouvais pas sourire. Que mes sœurs et moi nous n'étions pas si proche que ça...
Une fois calmée, se qui avais du m'être une bonne demi-heure, je leva enfin la tête pour observer cette personne qui avais le don de me calmer.
Je croisa un regard gris si beau que je me demandais si ce n'était pas un rêve d'ou j'allais me réveiller.


"Pardon Miss, je crois que je vous importune. Vous allez vous faire attraper par cette heure tardive."


J'avais dit cela mais je ne voulais pas qu'elle parte sans que j'ai son nom. Je ne voulais pas que cette fille parte sans qu'elle me donne son nom et sa maison... Je doutais bien que c'était une Gryffondor car elle était douce et surement très gentille mais je voulais en avoir confirmation. Elle devais être en septièmme année car elle ne semblais pas plus vieille que moi. Je ne savais rien d'elle et pourtant elle m'avais aider a me calmer.
Ca devais être quelqu'un de vraiment bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-personnages-f9/
Coralie DuChesnier
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 549
 g e : 32
H u m e u r : Chevaleresque
G r o u p e ( s ) : Ordre du Phénix, Braise de Poudlard
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 10/03/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Dim 21 Juin - 19:53

Coralie sourit avec une certaine malice, mais aussi beaucoup de compassion quand la professeur Jess sugéra qu'elle put se faire attraper ou qu'elle l'importunait.

"Vous ne m'importuner pas professeur, loin du monde. Si cela avait été le cas, je ne serais pas là."
Elle lui fit un clin d'oeil complice.

"Et pour ce qui est de me faire attraper, je souhaite bonne chance au professeur qui voudrais s'y essayer... Les mangemort des deux dernières années ne l'ont pas réussir alors..."


La voix était malicieuse, mais aussi douce et intelligente. On l'avais souvent comparer à celle d'Albus Dumbledore, même si Coralie elle ne l'avais jamais connu, cela lui avait toujours plus de ce faire comparer à un homme aussi grandiose. Cependant, il y avait aussi dans son regard une maturité bien plus grande que celle que devrais normalement avoir une jeune fille de 18 ans. Il y avait en elle la force d'une guerrière, elle avait le regard de ceux qui ont vu beaucoup et s'en sont trouver grandis. Ce même regard pénétrant que Dunbeldore, à vrai dire.

Coralie utilisait l'humour pour ne pas sombrer dans ses souvenirs plus noir. Aucune des deux guerre qu'elle avait vécu ne l'avait épargner. Elle en était devenue plus forte, mais aussi, elle avait perdu bien des amis, et son innocence aussi. l'humour, c'était son salut, sa sauvegarde, sa force.


"Je suis Coralie Durchesnier, à qui ai-je l'honneur professeur ... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-valides-f13/lve
Noramélia Jess
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 34
 g e : 22
H u m e u r : Sans émotions
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/06/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Mar 23 Juin - 18:47

"Je suis Coralie Durchesnier, à qui ai-je l'honneur professeur ... ?"
Cette simple phrase me réchauffa le cœur, une petite Griffondor était assez gentil envers des professeurs qui avais été a Serpentard ...
" Je suis Noramélia Jess, Professeur de défense contre les forces du mal, puis-je vous confier quelque chose Miss?'"
Je me demandais bien ce qu'elle allais me répondre par ce que, je n'était pas vraiment confiante car cela me fessais peur... Je ne pouvais pas comprendre cette fille, elle trouvais quelqu'un qui pleurai et elle l'aidais, pour une Griffondor, c'était assez normal mais moi, je n'avais pas eu trop de chance avec les maisons. Longtemps j'avais mis sa sur le compte de mes soeurs mais j'avais compris que je ne pouvais pas tout leurs m'être sur le dos. J'avais mes choix a assumer ! Assumer mes erreur passer et futur!


Dernière édition par Noramélia Jess le Mer 24 Juin - 20:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-personnages-f9/
Coralie DuChesnier
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 549
 g e : 32
H u m e u r : Chevaleresque
G r o u p e ( s ) : Ordre du Phénix, Braise de Poudlard
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 10/03/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Mar 23 Juin - 21:28

Coralie lui sourit presque maternellement. Un sourire franc et un regard confiant. La Gryffondors hocha simplement la tête, signifiant qu'elle était digne de confiance. Quel besoin de mots supplémentaire ? C'était autre chose qui avait changer durant les deux guerre chez la gryfondors. Elle n'utilisait plus que la parole lorsque c'était absolument nécessaire. Plus de mots pour les mots, ou pour remplir les silences.

La jeune fille attendit ensuite patiemment que la professeur soit prête à faire sa confiance. Le regard de la jeune fille était poser dans les yeux de son interlocutrice, il était solide, franc et compatissant. Aucune calculation de ce qu'elle pourrait en faire ensuite. Coralie garderait le sercret et ferais de son mieux pour l'aider. Pour elle qui venait du québec, les maisons n'avait jamais vraiment eu d'importance, et ce même après les deux dernières années, ou peut-être surtout grâce au deux dernière années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-valides-f13/lve
Noramélia Jess
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 34
 g e : 22
H u m e u r : Sans émotions
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/06/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Mer 24 Juin - 18:18

"Déjà, Miss, ce que je dirai devra ne pas être révélé." D'un regard je savais qu'elle ne dirai rien; Je devais me confier pour arrêter de pleurer sans cesse.
"Miss, je pleure mon père mort a la guerre. Voldemort en voulais a notre famille, et voulais nous enlever moi et mes deux autre sœur jumelle. Mon père c'est interposer entre la baguette et nous. Mon père est mort a nos un an. La pire chose que nous soit arriver."

Je me remis a pleurer. Je ne pouvais plus. Cela fessai 19ans que je le trainais ce fardeau. Cela ne pouvais plus durée, c'était beaucoup trop pour moi. Je ne pouvais plus rêver de chose heureuse sans pleurée la mort de mon père. Je ne pouvais plus vivre avec ÇA! Cette faiblesse tant cacher me tuer la vie, une vie que je voulais entièrement saine. Je ne volais plus me reprocher sans cesse que c'était de ma faute, sans cesse que si j'avais été plus vielle j'aurais pu le sauver mais c'était bien connu avec des "si" on referai le monde. Un monde qui en avais drôlement besoin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-personnages-f9/
Coralie DuChesnier
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 549
 g e : 32
H u m e u r : Chevaleresque
G r o u p e ( s ) : Ordre du Phénix, Braise de Poudlard
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 10/03/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Jeu 25 Juin - 7:05

Coralie hocha la tête sans interrompre Noramélia, elle connaissait la perte d'être cher, ses deux parents était mort parce que les jumelles existait et avait été à Boréal. Sa vie n'avais plus jamais été la même après cet événement. Elle était devenue une guerrière peu après. Pour eux, et pour ses frères aussi. Ainsi que pour tous les autres. Parce que c'était son destin, mais parfois il lui arrivait de ce demander ce qui serais arrivé si elle était rester la fille superficiel et populaire d'avant la guerre. Elle pleurait encore la perte de tous les gens qu'elle avait connu, mais cette guerre l'avait réveiller à elle-même. Elle ne regrettait rien. Cela ne servait à rien de toute façon.

Elle laissa donc Noramélia continuer son histoire, qu'elle écoutait avec compassion et intérêt. Il fallait savoir ce tenir les coudes entre survivant de guerres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-valides-f13/lve
Noramélia Jess
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 34
 g e : 22
H u m e u r : Sans émotions
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/06/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Ven 26 Juin - 17:40

Je regarda la Griffondor et je savais que je pouvais continuer et qu'elle ne dirai rien si je ne lui donnais pas l'autorisation.

" Moi, je me suis enfermer dans un mutisme. Mes sœur, elle, on pu vivre normalement. Je leur en voulais de vivre une vie aussi normale. Après la mort de notre père, on a déménager a Londre. Comme on était New-yorkaise, on a du s'adapter. Mais aujourd'hui, ça va mieux sauf que je m'en veux d'avoir tuer mon père... Car c'est de ma faute si il est mort "


J'avais mis ça sur le tapis, elle n'avais qu'a me fuir, elle aussi...
Je me morfondais dans mon coin, encore, et je sentais les larmes me revenir, toujours, et je savais qu'elle allais bientôt tomber sur mes joues. Pourtant, mon visage était si heureux a mes 11 mois. Il y dix-neuf ans...
Je regarda le visage de la Griffondor et je me dit que elle aussi avais du peut être faire la guerre, elle ressemblais a une guerrière... Je ne souhaitais la guerre a personne n'y la souffrance que pouvais procurée ses choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-personnages-f9/
Coralie DuChesnier
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 549
 g e : 32
H u m e u r : Chevaleresque
G r o u p e ( s ) : Ordre du Phénix, Braise de Poudlard
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 10/03/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Ven 26 Juin - 22:01

Coralie gardait le silence, écoutant avec attention et compassion la jeune professeur, après tout, elle avait presque le même âge. Elle se senti encore plus proche quand elle dit qu'elle était New-Yorkaise d'origine. Coralie était Québécois, elle était donc deux Américaine en quelque sorte.

Coralie ne dit rien non plus quand elle dit que c'était de sa faute. Seul ses yeux semblait demandais un peu plus de précision. Il ne servait cependant à rien de demander, seulement de la laissé parler. C'était ses aveux, et Coralie la laissait suivre son rythme.

De toute façon, Coralie à apprit que le silence était souvent plus rassurant et qu'il était plus facile de continuer à se confier à quelqu'un de silencieux qu'à quelqu'un qui fait tout pour éviter ce dernier.

Cependant, Coralie ne peut s'empêcher par réflexe de caresser ses cicatrices, vestige des combats de poudlard, et certain aussi de ceux du Québec. Tant de souvenir, tant de lutte dans sa vie. Elle les laisse émerger de sa mémoire, elle ne veux pas oublier, jamais. Ce rappeler c'est sa façon d'honorer ceux qui sont tomber et de souhaiter de tous son être que jamais plus une guerre de ne fasse autant de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-valides-f13/lve
Noramélia Jess
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 34
 g e : 22
H u m e u r : Sans émotions
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 12/06/2009

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Jeu 20 Aoû - 15:01

Je remercia du regard la griffondor qui avait eu la gentillesse de reste avec moi. je la regarda avec amour, j'étais simplement, seule. Je me remis a pleurée silencieusement. Je devais peut être lui montré certaine chose que personne n'avait jamais vu auparavant? Non... Impossible. Il y avait trop de marque. De plus, sur mon bras droit, la marque des ténèbres avait été mise car j'avais été faite prisonnière. Tout le monde savais que la marque autre que sur le bras gauche était signe de soumission. Je n'avais JAMAIS été soumise a se monstre de Voldemort. Je lui en avait fait baver jusqu'à qu'il relâche mes sœurs et moi. A ce moment la, on était encore a Poudlard. J'indiqua mon bureau a la jeune fille, on devais être seule et se n'était pas dans les cachots que on aurai pu l'être.

-"Miss, suivez moi. "

Elle me suivi dans le dédale qu'était les cachots. Pour un Serpentard c'était simple de si retrouver mais pour tout autre personne ne sachant pas comment s'y repéré, c'était un vrai labyrinthe. Mon bureau était proche des cachots de Rogue. Je n'avais jamais vraiment aimer les cachots a cette époque car il était trop lugubre

__________________________________________________________

hors rp : J'étais trop la, donc désoler. Les cours reprènent eux aussi donc je continu le chagrin ^____^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-personnages-f9/
Coralie DuChesnier
Modéré
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 549
 g e : 32
H u m e u r : Chevaleresque
G r o u p e ( s ) : Ordre du Phénix, Braise de Poudlard
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 10/03/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 200

MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   Mar 8 Sep - 18:33

Coralie suivis la professeur en silence et sans poser de question. Elle avait compris qu'elle recherchait plus d'intimité que dans un couloir.

Elle leva cependant les sortilège qu'elle avait placer tout à l'heure d'un coup de baguette.

Coralie était cependant un peu troublé. Elle avait elle aussi vécu durement une guerre. Et la baguette qu'elle utilisait désormais lui avait couté chers à elle et au monde sorcier en entier.

Elle espérait seulement être en mesure de la défendre toujours. Elle allait faire tous son possible, pour que plus jamais d'enfant ne subisse les affres de la guerre.

Elle repensa alors à ses petits frère qui était maintenant à Poudlard. Elle était si fière d'eux. Ils avait grandis. Mais pour elle, il serais toujours les petits frères dont elle s'était occupé depuis la mort de leur parent.

C'est donc elle aussi un peu perdu dans ses pensée qu'elle suivis la professeur dans le labyrinthe des cachots jusqu'à son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotter-futur.forumsactifs.com/fiches-valides-f13/lve
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chagrin des cachots   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chagrin des cachots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie a une fin, le chagrin n'en a pas.
» Un depart cause beaucoup de chagrin
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]
» Boule de Chagrin >> Ombre
» Les cachots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Futur d'Harry Potter :: La zone RP :: L'école de Poudlard ~ en 2017 :: Hall - Les étages :: Cachots-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com