AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kenishi Tamayama (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kenishi Tamayama
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 13
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 03/09/2009

MessageSujet: Kenishi Tamayama (terminée)   Jeu 3 Sep - 19:31

Passeport.



Nom: Tamaya
Prénom: Kenishi
Date de naissance et âge: 4 Novembre 2003 16 ans.
Lieu de naissance et nationalité: Tokyo Japon, nationalité Japonaise.
Sang: sang-mêlé
Profession: Elève.
Orientation politique: Rebelle.
Famille.



Père: Kyosuke Tamayama, 40 ans Auror aux service du ministère japonnais.
Mère: Junko Tamayama, 40 Moldue, travaille dans une agence de tourisme a Tokyo.
Frères et sœurs: Yuseï Tamayama, 20, étudiente en medecine magique, Nobu, 13 ans, carcmol. Depourvus de pouvoir il étudia aux collège de Tokyo.

Signe particulier.



Baguette: 25 centimètre en Oak (bois du Japon.), crochet de serpent.
Patronus: Dragon rouge.
Epouvantard: Araignée géante ( Kenishi est arachnophobe.)
Aniamal de compagnie.: Abo, un Elaphe Climatophara, un serpent typiquement japonnais.

Biographie.



Description physique: Kenishi est un homme de grande taille et au corps athlétique. D'origine japonaise, sa peaux et typé et ses yeux sont bridés de couleur marron. En parlant de sa peaux, elle est relativement douce et net. Il est ce que l'on peux considérer comme un beau garçon. Ses cheveux sont mi-long, très raide et brun. Il aime a porter des vêtement simple, amples, dans lesquels il se sent bien, comme un jeans des chemise plutôt classe tout de même et une paire de basket. Ses lèvres sont fine et bien dessiné. Elle s'affiche généralement en un sourire relativement charmeur. Ses mains son douce et ses doigts long et fin. Je ne vous décrirait pas ce qu'il se trouve en dessous de ses vêtements, mais la seule choses que je peux dire, c'est que son corps et des plus parfais. Il a des pectoraux en bétons et un torse des plus luisant. C'est un jeune home qui prends beaucoup soin de lui, qui pratique beaucoup de sport pour s'entretenir. On peut dire de lui qu'il est pires qu'une gonzesse il est vrai.

Description du caractère: Résumer le caractère complet de Kenishi serait long car il se trouve en lui plusieurs facette. Tantôt un agneaux, tantôt un home au caractère ignoble et rebelle. Physiquement parlant, il reste un homme des plus agréable, calme, souriant, réfléchis, intelligent, bref presque l'homme parfais si l'on veux. Mais derrière tous ça ce cache un personnage froids, distant, détestable. Enfant d'un mère moldu, il mènera un combat personnel pour faire entrer le monde moldu dans celui des sorciers. Ses idées politique sont fondés et il sais ce qu'il veux. Mais il reste quand même un garçon peux aimable, voir détestable parfois. Il possède un fort caractère et une grande gueule. N'ayant pas peur de la sincérité, il aime dire ce qu'il pense au risque de blesser certaines personne. Il aime faire ce qu'il veux quand il veut et n'as pas peur de violer les règles du règlement. Enfant pourris gâté a la naissance, il n'as pas l'habitude qu'on lui refuse quoi que ce sois, et s'énerve vite par apport a cela. Il est peut être fort sympathique, physiquement parlant, mais en lui c'est une véritable tête de bush. Il c'est ce qu'il veux, et ça ce vois. Si il pouvait dire merde a la terre entière il le ferait.

Histoire: 15 lignes

Hors Jeu.



votre surnom ou prénom:Laura
Âge: 20 ans
Avatar: Tetsuji Tamayama (acteur japonnais)
Où avez-vous connu le forum: Par hasard.


Dernière édition par Kenishi Tamayama le Jeu 1 Oct - 18:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kenishi-tamayama
Kenishi Tamayama
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 13
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Kenishi Tamayama (terminée)   Dim 13 Sep - 12:35

Histoire d'un enfant né au pays du soleil levant:


4 novembre 2003, hôpital de Tokyo:

Le jour ce lève a peine sur la capital japonaise. Il est encore bien tôt, et les nuages encombre le ciel. On peut encore entendre les pas précipité des médecins, des infirmiers et des agents d'entretiens. Les pleures des familles qui attendent dans l'angoisse de savoir si leurs proches vont se remettre ou non d'un accidents mortelle, si leurs proches pourraient un jour remarcher ou si leurs fin est arrivé. Dans ces couloirs blanc et blafard, on peut entendre les toux grâce des malades atteins d'un cancer ou d'une tumeurs, les peintes, sentir la peur, la puanteur de la mort. Dans les hôpitaux seul l'angoisse a sa place. Sauf peut être dans un seul service. Celui des maternité. Maternité rime avec naissance, innocence. La joie de mettre un enfant au monde, donner la vie. Seul dans ce service les pleures sont ce de joie, de bonheur. Et encore. Parfois, la peine ressurgit, quand un enfant née prématurément, et que les parents ignore si ils survivra ou non. Ce jour là, un marie essayait de réconforter sa femme. Junko Tamayama vient de mettre au monde un enfant prématuré de trois mois. Son enfant, tout frêle, n'avait même pas ouvert la bouche lors de sa naissance. Il avait émit aucun son, aucun signe de vie, sauf peut être ses petits poings qui gesticulait dans tout les sens. Un bébé qui ne pleure pas a la naissance, voila un signe étrange et inquiétant. Le petit fut amenée directement au service des prématuré sérieux. Une couveuse lui avait été destiné. Il fut branché a une machine qui vérifiait les petit battements de son cœur si minuscule. De cette manière, le petit pus respirer, et montrer des signes de vie, mais pour le moment, rien de naturelle. Vivre a l'aide d'une machine n'étais pas très glorieux, surtout quand on portait le nom de Tamayama, descendant des plus grand samouraïs. Mais le petit Kenishi s'accrochait a la vie coute que coute, et son père le savait, il était destiné a accomplir de grande choses. Alors pourquoi ne pas lui laisser un chance de vivre. Sa chance de montrer de quoi il serait capable dans le temps future. Au diable l'honneur de la famille, au diable toute ses coutumes qui n'étais plus a l'affiche. C'est en larmes que ce penchait Kyosuke sur le berceau de verre de son fils. Plus rien n'avait d'importance. Il fallait qu'il vive, qu'il respire, qu'il grandisse. Son nom, Kenishi Tamayama. Un petit bout de quarante centimètre et de 1kg05. Un enfant qui pour le moment vivait a peine, un enfant qui commençait sa vie mais qui risquait tout aussi bien de la perdre a tous moment. Kenishi Tamayama. Ne jamais oublier ce nom. Jamais...

4 décembre 2003, Tokyo, manoir familial des Tamayama.

Un moi qu'il venait de respirer pour la première fois, un moi après sa naissance, sois quatre semaines, trente jours, sept-cent-vingt heures, voila le temps exact de sa durée dans sa maison de verre. Un moi après sa naissance, c'est saint et sauve, et après une remis en forme
inespéré et sans aucune séquelle qu'il pus enfin rejoindre le cocon familial, la ou ses parents l'attendaient les bras grands ouvert. Le petit bébé pût enfin vivre tranquillement et sans aucune crainte. Il avait survécus, a on ne sais quelle miracle,
après trois petit arrêt cardiaque. Le petit ce portait bien, même très bien, et c'est son premier sourire qui ce dessina sur ses lèvres lorsque sa mère le pris pour la première fois dans ses bras. Ce jour la fut le plus heureux pour la famille Tamayama. Leurs premier enfant allait très bien, et c'est dans des soupire de soulagement qu'il passèrent leurs première nuit tous ensemble, Kenishi serrait contre le cœur de sa mère, la ou il se sentait très bien. Mais cette nuit là fut tout de même mouvementé. Kenishi en tant que nourrisson n'avait pour le moment conscience de rien, il ignorait tout ce qu'il ce passait autour de lui. Mais pourtant, cette nuit là fut des plus horrible pour lui. Jamais il ne se rappèlerait de cette nuit là, mais ses parents si. C'est dans un hurlement qu'ils venaient de ce réveiller. Tous les deux, aux même moment. Kenishi et Kyosuke venait de faire un rêve a l'identique. Son père avait en effet eu des flash de la première guerre, celle qu'il avait fais en tant qu'Aurore, lorsqu'il avait combattu bravement pour le bien. Le sang, les morts, l'horreur de la guerre. Il venait de tous revoir dans ces moindres détails, et par il ne savait quel miracle, Kenishi avait fait le même rêve. Il lui avait transmit son rêves, ses pensées les plus obscures. A ce moment précis, Kyosuke et Junko comprirent. C'est du sang de son père qu'il avait hérité. Kenishi était destiné a devenir un puissant sorcier. Un très puissant sorcier. Il serait obliger de partir loin de la maison un beau jour. Il devrait affronter, ce battre pour l'honneur de sa patrie et de son pays. Il devrait accomplir de grande choses, dans un future lointain, mais peut être pas si lointain que cela...

Les années passèrent, et le petit bébé grandit:

Le jour de ses un ans, Kenishi prononça son premier mots "chichi" (papa). Sa vie était paisible. Emplis d'amour, le petit enfant allait passer de beau jours. Pour son anniversaire, sa mère lui offrit un énorme tigre blanc en peluche et son père un objet étrange qu'il ne sus pas utiliser avant ses neuf ans. Sa naissance avait était si dure, mais il grandit si vite. Il fit ses premiers pas a l'âge de un ans et demi et sus lire à l'âge de quatre ans. Le petit avait de l'avance, beaucoup d'avance. Réfléchit, intelligent il passa ses premiers années dans la joie. Sa sœur, Yuseï lui appris les joie de la musique. Il appris ses premiers accord de piano alors qu'il allait sur ses cinq ans. A l'école, Kenishi n'avait pas beaucoup d'amis. Les autres camarades le trouvait bizarre, particulier. Il passait ses jours dans la bibliothèque de l'école, a lire durant les récréations. Il lisait tout sorte de choses, des histoire de dragons, de princesse et de samouraïs .Des histoire qui faisait rêver beaucoup d'enfant de son âge. Cela l'aidait a s'évader. Il rêvait beaucoup.Sa maitresse était fière de ce petit bout, et très vite il démontra une imagination débordante et ce mit rapidement a raconter des histoires a madame Takamura. Des histoires toutes aussi intrigantes les unes que les autres. Il sus conter, lire écrire bien avant les autres. Son enseignante, madame Takamura ne ce fit pas prier pour lui faire sauter une classe. La fierté de Tamayama monta en grade. Cet enfant était plus que prodigieux.

Tout était si beau, si purs. Mais a l'âge de ses sept ans, une chose se produisit, ce qui le bouleversa. Alors que Kenishi était tranquille dans sa chambre, travaillant un morceaux de Beethoven sur son piano, il surprit une dispute entre Junko et Kyosuke, ses parents. Il s'arrêta de jouer et tendit l'oreille. Chose qu'il n'aurait pas du faire, ou du moins, pas pour le moment
.


"_ Junko, nous devons lui dire la vérité sur ses origines. Je ne peux cacher ce que je suis. Il est si difficile de lui mentir. Il finira bien par comprendre.
_ Es tu réellement certain? Ne tirs tu pas des conclusions un peu trop hâtive? Pour le moment il n'a jamais montré de signes particulier. Kyosuke es tu sur qu'il le porte en lui?
_Je l'ai vus, je le sens. Je ne t'ai jamais mentis sur ce que je suis. Mon sang était purs avant toi. Yuseï a héritée de ça et Kenishi aussi je le crains. Il devra partir, tu le sais.
_ Pas la-bas. Je t'en pris ne me le retire pas. C'est si loin on vas trouver une solution. Par pitié ne me le retire pas. Seïko n'est pas partie, alors pourquoi lui?
_Tu a refuser de la laisser partir et regarde le résultat! Elle a intégrer une école pour minable! Dans ma famille on a tous était la-bas! Elle n'arrive même pas a maitriser ses pouvoirs. Mais regarde la vérité en face Junko! Il sera bien plus puissant qu'elle tu le sais. Alors qu'il venait de naitre il a réussi a s'imprégner de mon rêve. Cela s'appelle de l'Occlumentie et tu sais ce que ça veux dire? Mais merde Junko a a peine un moi on ne fais pas ce genre de choses normalement!
_ Mais il ne l'as fais qu'une fois, il n'est même pas au courant.
_ N'insiste pas. Il ira la-bas un point c'est tous. C'est la meilleure choses a faire.
_ Si il vas la-bas notre coup^le est fini. A toi de voir. J'en ais marre que ce sois toi qui prenne les décisions. Je demanderais le divorce. Crois moi, je le ferais."


Dernière édition par Kenishi Tamayama le Jeu 1 Oct - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kenishi-tamayama
Kenishi Tamayama
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 13
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Kenishi Tamayama (terminée)   Dim 13 Sep - 23:24

Il avait pus entendre sa mère en pleure. Emplis de désespoir. Elle avait fais un choix, celui de perdre son mari au lieu de perdre son fils. Il ne pus comprendre de quoi ils parlait, et ses les gambes tremblante qu'il se présenta dans la salle. Junko était écroulée sur le sol, son père, les larmes aux yeux lui tournait le dos, le visage caché dans ses mains. Yuseï était assise sur le sofa, muette depuis le début de la conversation, elle ne se sentait ni coupable, ni concernée. Cette pièce, il n'y avait jamais mis les pieds. son père le lui interdisait. au murs se trouvait des portrait qui bougeait, lui souriait, des portraits de ses ancêtre. Sur le bureaux, des papiers étalée, une boule de cristal qui changeait constamment de couleurs, un morceaux de bois, des plumes, des encriers, mais d'où la famille écrivait a la plume maintenant? Il ne savait plus ou il était, ce qu'il était. Il tourna sur lui même pour observait la pièce sous touts les angles. Apeurée, il se précipita dans les bras de sa mère, qui pleurait toujours. Elle le prit dans ses bras, et dans la soirée, il comprit, il sus tous. Il apprit que ses ancêtre étaient des personnes pourvus de pouvoirs magique, que dans le monde de son père les dragons et les sorciers existaient réellement. Les sorciers, son père en était un. Il apprit que sa mère était ce que l'on appelait une Moldu, une personne sans pouvoirs,, sans rien. On lui expliqua que Nobu, son petit frère de quatre ans n'aurait jamais les capacités que lui avait, et que Yuseï, elle aussi avait des pouvoirs. On lui raconta la nuit de sa rentrer de l'hôpital, celle ou, miraculeusement il c'était imprégnait du rêve de son père. Sa réaction fut tel qu'il se mit a pleurer, et a avoir peur de ce qu'il était. C'était ses camarades d'école qui avait raison, il était véritablement étrange. La seul choses qu'il trouva a faire dut de s'enfermer dans sa chambre, et d'y rester durant trois semaines. Il ne voulait plus sortir, effrayait de savoir que, a tous moment, il pouvait faire du mal a quelqu'un. Chaque nuit avant de s'endormir il avait peur. Peur d'écouter des voix dans sa tête, peur de causer des dommages. Durant trois longues semaine, sa vie ne se résumé qu'a de la lecture et de l'écriture. Et beaucoup de piano. Il n'avait que seulement sept ans, et pourtant, lui qui, au paravent était si enjoué, était devenue si meurtris. Il ne laissait plus entrer son père, ni sa sœur. Seul Nobu et sa mère avait le droit d'entrer dans sa chambre, car, eux seul, n'était pas des personnes dangereuse.

Au bout de ses trois semaines, sa mère ne pouvait plus supporter de vivre dans ce genre de situation. Kenishi était tellement effrayait de rester dans ce grand manoirs, entouré de personnes étrange, qu'il ne vivait presque plus. Il ne souriait plus, ne mangeait presque plus. Un beau soir, alors qu'il était en train de pianoter une mélodie triste sur son piano, sa mère vint le chercher. Une valise a la main, et les yeux gonflé par les larmes. Elle le pris par la main, et a trois, avec son frère, ils quittèrent la douceurs du manoir familial. Ils allèrent s'installer dans la ville de Kyushu, dans un petit appartement luxueux, loin de cette famille de fous. Pour Kenishi, c'était l'endroit idéal, et petit a petit il repris de la joie de vivre. Il retourna a l'école, commençait a ce faire d'autres amis. La vie lui souriait de nouveaux, et il la croquait a pleine dans. Les années continuèrent de passer, et il fêta ses neufs ans. Cette années là fut tout aussi difficile pour lui. Et il rechuta dans une déprime très rapidement. Alors qu'il allait souffler les bougie, il aperçut un objet tourner sur le meuble en face de lui. Depuis le début, il pensait que cet objet n'était qu'une toupie qu'on lui avait offert a sa naissance. Un objet normal, qu'il n'avait pas pensé a ce débarrasser. Ses yeux s'écarquillèrent et tous ses amis prirent la fuite. Il ne le sus pas, mais le ministère de la magie avait du leurs faire le sortilège de l'amnésie pour que tous les moldus présent ne s'en souviennent plus. Seul une seul personne resta là, et riait même au mouvement de la toupie. Une amie de sa classe, Saeko. Elle s'approcha de lui et ce contenta de lui sourire et de lui dire:


" Je savais que tu étais comme moi".

Apeuré, Kenishi ce contenta de lui adres
ser un regard de plus noir, puis partie s'enfermer dans sa chambre, a nouveaux. Son calvaire recommençait. Pourquoi lui? Pourquoi cela li arrivait a lui? Sa mère voulu lui expliquer qu'il était quelqu'un de très spécial, et qu'il ne pouvait pas aller a l'encontre de ce qu'il é&tait mais peut lui importait. Pour lui, avoir des pouvoir magique n'avait rien de normal, et ne faisait pas de lui une personne spécial, et bien au contraire. Il avait réellement peur de qui il était. Pour lui, plus jamais il ne mettrait le pieds dehors. Et c'était bien mieux ainsi. Les jours passèrent, les mois, puis un ans s'écoula après son anniversaire. Il n'avait plus jamais quitter les murs de sa chambre et cela le rendait malade. Il venait d'avoir dix ans, lorsqu'il accepta enfin qui il était. Du jour au lendemain, il prit la décision de sortir de sa chambre afin de demander des explications a son père. Néanmoins, toujours décidé a ignorer ses pouvoir, et a renier sa famille paternelle une fois ce conflit régler. Il quitta alors la petite ville de Kyushu et retourna dans sa ville natal, Tokyo. Son père l'attendait impatiemment dans son bureau aux service des Auror dans ce que les sorciers appeler le ministère de la magie de Tokyo. Il fut estomaquer de tous ce qui ce passait autour de lui, il y avait tellement de personnes. Une grande statut d'un homme se trouvait en plein milieu, une statue qui saluait les gens. Ses yeux sortirent de leurs orbites a la vus de toutes ses choses magique. Des papillons en papiers volaient tous seul, des petite créature a l'allure des gobelins marchaient dans les couloirs. Des gobelins, il en avait vus mais dans ses livres...Les sorciers écriaient il les livre d'histoire magique? Son regard ce posait sur tous les coins de cet immense hall d'entré. Il était véritablement surprit. Alors comme ça il n'était pas le seul a être anormal? Mais comment peut on parler d'anomalie quand on peut voir autant de personnes de la même espèce? Il était juste, différent, mais pas anormal. La mains sur le coeur, et les idées un peu plus claire, il repéra son père assis sur un banc, non loin de lui. Il ne sus pourquoi, mais il avait pus sentir la présence de son paternel depuis le début. Il sourit en le voyant. Finalement, ce monde n'était peut être pas si terrible que cela.


C'est les mains et les gambes tremblante qu'il alla vers son père. Celui-ci portait de drôle de vêtement. Une robe bleu a la merlin l'enchanteur. Son cœur se mit a battre, et il alla se lover dans le creux des bras de son père. Il resta là, durant dix minutes, pleurant de joie, de haine, de peur. Il ne savait pas trop ce qu'il ressentait a ce moment là. Durant dix minutes, il oublia la haine qu'il avait pus ressentir pour lui, durant dix minutes, il voulut rattraper le temps perdu. Il s'excusa enfin, de toutes les méchancetés qu'il avait pus dire, et lui avoua qu'il commençait même a apprécier ne serait-ce qu'un petit peu ce monde merveilleux. Il en faisait partie. Et oui, ce n'était pas donné a tous le monde. Il devait en être fière. Son père lui expliqua alors tous dans les détailles. Ses origines, qui était ses ancêtre, d'où il venait. Il lui expliqua qu'il avait était renié par ses parents pour avoir épousée ce qu'il appelait une moldu, quelqu'un qui n'avait pas de pouvoir. Il appris que l'année qui précèdera cette rencontre, il devra partir pour l'Europe. De là, il fera son entré dans une école de sorcellerie nommé Poudlard. Il pourra revenir dans son Japon natal a chacune de ses vacances a l'aide de la poudre de cheminette. Le monde magique était tellement merveilleux. Comment peut on passer d'un continent a l'autre en si peu de temps? Toute ses choses que lui dit son père e rassura un peu, mais il resta tout de même perplexe. Et si cette école ne lui plaisait pas, que ferait il? Tant de questions se mirent en place dans sa tête, mais il n'osa pas y penser. Il préféra attendre le moment venue. Le soir même, c'est main dans la main avec son père et sa mère qu'il rentré a la maison. Tout était revenue en ordre. Pour le moment.


Dernière édition par Kenishi Tamayama le Jeu 1 Oct - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kenishi-tamayama
Kenishi Tamayama
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 13
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 03/09/2009

MessageSujet: insi les années passérent. Il   Dim 20 Sep - 21:44

A son entrée a Poudlard:

La jour fatidique arriva enfin, un an après. Il tenait cette lettre fort dans son poing, et ne savait plus vraiment si il avait envie d'y aller ou pas. Partir a l'inconnue a l'âge de onze ans ce n'est pas facile. Il était planté la, la lettre dans la main, les yeux a moitié humide par des larmes de joie ou de peur. Il ignorait tout de ce qu'il ce passait la-bas. Comment étaient les gens, le monde. A ses côté reposer de grosse mâle, comportant toutes ses affaires, dans sa poche, sa nouvelle baguette toute neuf. Une baguette très spécial lui avons on dit. Mais il devait y aller, peut importait l'état d'esprit dans lequel il se trouvait. C'est ainsi qu'il prit le poudre de cheminette pour la première fois de sa vie. L'école ce trouvait loin, et le train partait de Londres. Son père l'accompagnait et lui tenait même la main. Cette sensation qu'il ressentit ce jour là était si étrange. Les flammes prirent une couleurs vertes, et lorsqu'il entra dedans, elles étaient tiède. Très étrange. Il arriva directement au ministère de la magie. De la, une voiture était venue le chercher pour l'amener a la gare king's cross. Il observa la ville sur toute ses coutures. Les voiture de flics jaune, les cabine rouge, tous ça n'était donc pas une légende. La ville, il la trouva moche au première abord. Ou était passer les immense buldings, les pancarte lumineuse,les grosse publicités qui défilait sur le sommet des immeubles? L'Angleterre était si différente de son Japon. Il voulait y retourner, mais il était trop tard. Lorsqu'il franchit la voix 9 3/4, c'est seul qu'il monta dans le train. Seul, et il avait bien l'intention d'y rester.

Des camarades de son âge venait le voir, essayait de lui parler, mais il faisait celui qui ne comprenait rien. Son petit cœur était déchiré, et son pays lui manquait déjà. Il voulait rentrer. C'est ainsi qu'il se forgea une carapace, et qu'il s'enferma dans son monde. Lorsqu'il franchit la porte de l'école, son regard était vide, sans réel expression. Il ne regarda a peine la scène qui ce dérouler devant ses yeux. Il n'écouta pas le discoure du directeur, peu lui importait, il voulait rentrer. Lorsqu'il monta sur l'estrade, le chapeaux se posa sur sa tête, et sans hésiter, le confia a une maison. Les élève de celle-ci applaudirent, et c'est ainsi qu'il sus ou aller. Quel était son nom déjà, il n'avait pas écoutée. Ainsi passèrent les années. Seul, dans un monde un peu parallèle.

Ainsi les années passèrent, et il n'était jamais retourné chez lui. Cette année, il venait de s'offrir un appartement a Londres. Il commençait a ce faire a la ville, a ses camarades. Mais la solitude reposait sur ses épaule. Cette années, il rentrera en sixième années. Et pour une fois, il était bien décider a faire des effort pour parler aux autres, et sortir de sa bulle. Ses notes avait était correct voir très bonne depuis ses débuts. Pas d'examen, il relâcherait donc la pression, et pourra ainsi se faire des amis. Il avait un peu hâte de voir ce que cela donnerait. Cette années, il dirait adieu une bonne fois pour toute a la solitude...


Dernière édition par Kenishi Tamayama le Jeu 1 Oct - 12:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kenishi-tamayama
Kara Phelps
Membre du staff conservateur
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 1257
 g e : 24
H u m e u r : Venez me le demander si vous voulez vraiment le savoir.
G r o u p e ( s ) : Serpentard
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 24/01/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 0

MessageSujet: Re: Kenishi Tamayama (terminée)   Jeu 1 Oct - 10:24

Léïlan Valingaï a écrit:
Bienvenue Wink J'espère que tu te plairas parmi nous !

(si ce message te gène pour écrire ta fiche, mp-moi, je le supprimerais red )

Aiels Penders a écrit:
Bienvenu parmi nous. hey

A bientôt.

Scorpius Malefoy a écrit:
Bienvenue

[Moi personne ne me dit Bienvenue >< Je suis déçue ]

Juste pour savoir où ça en était ?

Comme tu vois j'ai effacé le message en trop. J'ai laissé l'un de tes message pour que tu puisses l'éditer de façon a continuer ta fiche s'il le faut.

_________________

HASTA SIEMPRE LA REVOLUTION



Fiche personnage de Kara Phelps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenishi Tamayama
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 13
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Kenishi Tamayama (terminée)   Jeu 1 Oct - 12:41

Enfin fini! Encore désolé pour l'attente! J'attends la répartition!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kenishi-tamayama
Léïlan Valingaï
Membre du staff progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 4727
 g e : 26
H u m e u r : super, nickel ^^
G r o u p e ( s ) : Etudiante, et victime et tueuse des Mangemorts aussi ^^
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 23/01/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 1660

MessageSujet: Re: Kenishi Tamayama (terminée)   Jeu 1 Oct - 13:59

J'hésite entre Serdaigle et Serpentard, que préfères-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenishi Tamayama
Progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 13
 g e : 28
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Kenishi Tamayama (terminée)   Jeu 1 Oct - 18:33

^^ Serpentard! Comme tu le sens mais puisque tu me demande mon avis!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kenishi-tamayama
Léïlan Valingaï
Membre du staff progressiste
avatar

N o m b r e D e M e s s a g e s : 4727
 g e : 26
H u m e u r : super, nickel ^^
G r o u p e ( s ) : Etudiante, et victime et tueuse des Mangemorts aussi ^^
D a t e D ' i n s c r i p t i o n : 23/01/2008

La Pensine
Rp en cours
:
Relations
:
Les Gallions: 1660

MessageSujet: Re: Kenishi Tamayama (terminée)   Jeu 1 Oct - 21:12

Je te valide donc chez les Serpentards !

Tu peux te faire créditer 200 gallions Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kenishi Tamayama (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kenishi Tamayama (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Futur d'Harry Potter :: Accueil sur le forum :: Fiches Personnages-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit